•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD demande le vote par bulletin spécial pour les évacués manitobains

Des panneaux indiquent l'emplacement d'un bureau de vote par anticipation, alors que d'autres semblent les contredire, soulignant une interdiction de passage. La photo a été prise dans la région de Toronto Centre, à la coopérative domiciliaire Muriel Collins, le 11 octobre 2019.

Les heures de service de certains bureaux de vote pourraient être réduites en raison de pannes de courant.

Photo : La Presse canadienne / Doug Ives

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) fédéral demande à Élections Canada d’offrir la possibilité de voter par bulletin spécial aux électeurs évacués à la suite d’une tempête automnale dévastatrice. Les évacuations touchent notamment de nombreux membres de Premières Nations.

Selon la Loi électorale du Canada, le directeur général des élections (DGE) a la capacité d’adapter les règles électorales lorsqu’une situation d’urgence le justifie.

Dans cette perspective, l’avocate du NPD, Meg Atkinson, a envoyé une lettre à Élections Canada pour demander l’adoption de certaines mesures, comme les bulletins spéciaux, le déplacement de bureaux de vote près des refuges ou le déploiement de bureaux de vote mobiles.

« Nous demandons à Élections Canada de travailler avec les intervenants pour évaluer le moyen de permettre aux électeurs enregistrés auprès de la Croix-Rouge [de voter]. »

Selon elle, l’assouplissement des règles électorales est particulièrement nécessaire « pour les Premières Nations, qu’on a historiquement et systématiquement privées du droit de vote ».

Environ 6000 Autochtones évacués sont enregistrés auprès de la Croix-Rouge, et la plupart d’entre eux ont trouvé refuge dans la région de Winnipeg.

Ce que dit la loi :

Selon la Loi électorale du Canada, « le directeur général des élections peut, pendant la période électorale et les trente jours qui suivent, [...] adapter les dispositions de la loi [électorale] dans les cas où il est nécessaire de le faire en raison d’une situation d’urgence, d’une circonstance exceptionnelle ou imprévue ou d’une erreur », mais « uniquement » afin de permettre aux électeurs d’exercer leur droit de vote.

Source : Loi électorale du Canada

Élections Canada dit chercher des solutions

De son côté, Élections Canada indique ne pas avoir attendu la demande du NPD pour amorcer sa réflexion sur les moyens d’aider les évacués.

L’organisme compte établir un bureau au Wesley Hall de l’Université de Winnipeg et offrir un service de navette entre ce bureau et le Centre des congrès RBC, où logent plusieurs évacués.

« Notre objectif est de permettre à tous les électeurs de voter », rappelle le porte-parole du Bureau du directeur général des élections (DGE), Matthew McKenna.

Des bulletins spéciaux pour les travailleurs d’Hydro-Manitoba

Parallèlement, Élections Canada a déjà mis certaines mesures en place pour permettre aux centaines d’employés d’Hydro-Manitoba affectés à la réparation des équipements endommagés par la tempête de voter à proximité de leur lieu de travail.

Le Bureau du DGE note toutefois que les heures de services de certains bureaux de vote pourraient être réduites en raison de pannes de courant. L’organisme invite les électeurs à se renseigner sur son site web, elections.ca (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de Catharine Tunney

Manitoba

Élections fédérales