•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney vient en appui aux conservateurs au Manitoba

Jason Kenney devant une pancarte de Marty Morantz.

Le premier ministre a parlé à plusieurs dizaines de personnes entassées au bureau de circonscription de Marty Morantz, candidat conservateur dans Charleswood–Saint-James–Assiniboia–Headingley.

Photo : Radio-Canada / Justin Fraser/CBC

Radio-Canada

Après des visites en Ontario et au Nouveau-Brunswick pendant la campagne électorale, le premier ministre albertain Jason Kenney est venu au Manitoba à la demande du Parti conservateur du Canada dans les derniers jours de la campagne.

Samedi soir, il s'est adressé à quelques douzaines de partisans lors d’un rassemblement dans la circonscription de Charleswood–Saint-James–Assiniboia–Headingley, à Winnipeg, en appui au candidat local Marty Morantz. 

J’essaie d’envoyer un message aux autres régions du pays, où les élections sont plus serrées, quant à l’importance de voter pour du changement, a déclaré Jason Kenney. 

L’aide a été appréciée par Marty Morantz qui veut se démarquer de son opposant du Parti populaire du Canada (PPC) Steven Fletcher, qui a été député de la circonscription fédérale sous la bannière conservatrice pendant 11 ans et député provincial de la circonscription d’Assiniboia, avant d’être exclu du caucus progressiste-conservateur.

Lorsque la Commission des débats des chefs a décidé d'inviter Maxime Bernier, chef du PPC, à participer aux débats en anglais et en français, elle a identifié cette circonscription de Winnipeg comme une « chance légitime » pour le PPC d'élire un membre du parlement.

Une promesse pour les Albertains

En faisant campagne en dehors des frontières de sa province, Jason Kenney dit remplir une promesse qu’il a faite aux Albertains lors du scrutin provincial de mai dernier.

Je me suis engagé envers les Albertains à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour obtenir un changement de gouvernement [fédéral].

Jason Kenney, premier ministre de l’Alberta

Il ajoute que puisque les Conservateurs sont en bonne voie de rafler la forte majorité des sièges de la province, il pouvait se permettre de se rendre dans d’autres provinces comme l’Ontario et le Manitoba.

Le premier ministre du Manitoba Brian Pallister n’a pas pour sa part donné son soutien au Parti conservateur du Canada.

Avec les informations de Ahmar Khan

Manitoba

Élections fédérales