•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de manifestants au consulat du Liban à Montréal

Le reportage de Mélissa François

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des centaines de citoyens d'origine libanaise ont manifesté dimanche à Montréal. Comme leurs compatriotes à Beyrouth, ils réclament le départ de la classe politique jugée corrompue alors que le pays est plongé dans une crise.

Déterminés, mobilisés, ils ont investi les terrains du consulat libanais dans la métropole québécoise pour se faire entendre.

C'est catastrophique ce qui se passe au Liban, il faut changer le régime, on a besoin de support international.

un manifestant

On ne veut plus de corruption , crie une autre.

De Montréal à Beyrouth, le peuple est excédé.

C'est le quatrième jour du mouvement populaire qui a démarré quand le gouvernement de coalition a annoncé une taxe sur les appels effectués par l'entremise de l'application mobile What's App. Une taxe de trop aussitôt abandonnée sous les pressions de la rue.

Le Liban est miné par une crise économique : les infrastructures sont en mauvais état, et il y a pénurie d'eau potable et d'électricité.

Le premier ministre libanais a donné 72 heures aux membres du gouvernement de coalition pour soutenir ses propositions de réformes économiques. Réformes qui ont finalement été adoptées, dimanche, ont annoncé plusieurs médias.

Avec les informations de Mélissa François

Grand Montréal

Crises politiques