•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mac l’orignal restera le plus grand au monde

La statue de Mac l'orignal devant un ciel bleu.

Mac l'orignal pèse près de 9000 kilos, soit l'équivalent d'environs 23 orignaux d'âge adulte.

Photo : Radio-Canada / Liam St George Avison

Radio-Canada

Moose Jaw pourra continuer de clamer que Mac l’orignal est le plus grand du monde : le maire de Desbiens au Québec a changé d’idée et ne tentera pas de construire une statue plus imposante.

Nicolas Martel, dont la ville détient déjà le record de la plus grosse tourtière, avait exprimé son désir de battre le record de Moose Jaw en érigeant une plus grande statue d’orignal.

Le maire de la petite localité située au Saguenay-Lac-Saint-Jean a toutefois fait volte-face en indiquant samedi à La Presse canadienne que sa statue, qui doit être construite l’an prochain et se trouvera au centre d’un parc d’amusement, serait plutôt « un ami » de Mac l’orignal.

« Nous avons constaté que les résidents de Moose Jaw ont été piqués au vif par notre projet. Par respect pour eux, et aussi parce que le mot orignal est dans le nom de leur ville, nous allons nous contenter d’avoir une statue qui aura la même taille que la leur et allons leur laisser le record », a-t-il expliqué.

Nicolas Martel en entrevue

Le maire de Desbiens, Nicolas Martel. (archives)

Photo : Radio-Canada

« Par contre, soyez assuré que si les Norvégiens tentent à nouveau de battre le record, nous serons prêts à défendre le titre pour le Canada, car notre orignal sera en mesure de prendre de l'expansion », a-t-il ajouté. 

Deux hommes dans une nacelle aident à installer des bois sur la tête de la statue d'orignal.

Mac l'orignal a eu droit a de nouveaux bois en octobre ce qui lui a permis de regagner le titre d'orignal le plus grand au monde.

Photo : La Presse canadienne / Stephanie Taylor

Mac l’orignal a récupéré le titre du plus grand du monde en octobre grâce à l’installation de nouveaux bois. Il en avait été privé par la Norvège et sa sculpture Storelgen.

La rivalité entre les deux villes avait d'ailleurs fait le tour du monde. L'adjointe du maire de la ville de Stor-Elvdal, où est située la statue norvégienne, s'était même rendu à Moose Jaw pour y tenir ce qui avait été surnommé « un sommet sur l'orignal  ».

Avec les informations de Sidhartha Banerjee

Saskatchewan

Art urbain