•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'art culinaire contre le gaspillage alimentaire

Deux chefs en train de cuisiner.

Antoine Perreault et Guillaume Fournier en action à la soirée Iron Chef.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Laurence Gallant

Une soirée festive destinée à l'art culinaire et à la sensibilisation à l'enjeu du gaspillage alimentaire s'est tenue pour une première fois à Rimouski, samedi soir.

L'événement Iron Chef a rassemblé trois chefs cuisiniers qui travaillent à Rimouski, Antoine Perreault, Guillaume Fournier et Olivier de Saint-Germain.

Ils devaient, devant public, préparer 300 bouchées à partir de produits invendus dans les supermarchés ou cueillis dans le cadre du projet Les Fruits partagés.

Ce projet, chapeauté par Moisson Rimouski-Neigette, permet à des bénévoles de cueillir, chez des particuliers et des agriculteurs, leurs surplus de fruits et de légumes.

Deux jeunes femmes sont en train de cuisiner, pendant que le chef s'affaire dans la cuisine.

Le chef Olivier de Saint-Germain et deux aides-cuisinières, Marianne Théorêt-Poupart et Patricia Doré

Photo : Radio-Canada

Mathieu Boyd, chargé de projet pour Moisson Rimouski-Neigette, espère que cette soirée festive contribuera à sensibiliser la population au gaspillage alimentaire, mission que se donne également le projet Les Fruits partagés.

C’est de montrer le potentiel culinaire de ce qu'on jette aux poubelles dans notre système alimentaire. Donc l'idée, c'était d'inviter des gens qui travaillent dans le milieu de la cuisine qui ont des aptitudes à faire de très belles choses à partir de rien pour nous montrer qu'on peut très bien manger avec des surplus alimentaires, affirme M. Boyd.

Olivier de Saint-Germain sourit, un micro à la main, durant la soirée Iron Chef.

Le chef Oliver de Saint-Germain, originaire de France, habite à Rimouski depuis six ans.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Le chef Olivier de Saint-Germain trouve cette initiative stimulante, comme les professionnels de la cuisine sont les premiers acteurs dans ce mouvement de lutte contre le gaspillage, explique-t-il.

Les aliments peuvent être utilisés du début à la fin s’ils sont bien travaillés, bien apprêtés, on peut vraiment les utiliser jusqu’au bout.

Olivier de Saint-Germain, chef

Avec une bonne organisation, il n’y a pas de raison qu’il y ait des déchets. Si on a trop de nourriture, il y a la congélation, les conserves, la déshydratation... Il y a tellement de moyens possibles pour conserver des aliments tout le long de l’année.

Un chef s'affaire pendant que deux personnes assurent l'animation à la table du DJ.

L'événement a attiré une centaine de personnes.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

En 2018, autour de 25 000 livres de fruits et légumes ont été cueillis dans le cadre du projet Les Fruits partagés, selon le chargé de projet de Moisson Rimouski-Neigette, Mathieu Boyd.

Bas-Saint-Laurent

Alimentation et cuisine