•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fusillade dans un Airbnb fait deux blessés à Ottawa

Une voiture stationnée devant une résidence de banlieue, à l'intérieur d'un périmètre policier.

L'événement est survenu lors d'une fête, tôt dimanche matin, dans une résidence de Nepean.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Radio-Canada

Deux personnes ont été blessées lors d'une fusillade, dimanche matin à Ottawa, dans une résidence louée sur Airbnb.

Les policiers ont été appelés vers 6 h à une adresse de la rue Benson, dans le quartier Nepean de l'ouest d'Ottawa, en raison de coups de feu.

La fusillade est survenue au cours d'une fête, a confirmé le sergent Josh Pulfer, de l'Unité des armes à feu et des bandes de rue du Service de police d’Ottawa (SPO). Il a également précisé que la maison avait été louée sur la plateforme de location en ligne Airbnb.

Une des victimes, un homme de 19 ans d'Ottawa, a été transportée à l'hôpital dans un état critique. Les autorités ne craignent toutefois pas pour sa vie.

L'autre homme blessé a été atteint par balle à la jambe. Il est à l'hôpital dans un état stable.

Le SPO n'était pas en mesure de préciser dimanche matin la nature du lien entre les deux individus.

Le corps policier poursuit son enquête et lance un appel au public pour obtenir davantage de renseignements.

Frustrations et crainte dans le voisinage

Selon des résidents du quartier, la présence dérangeante de fêtards dans cette résidence est monnaie courante depuis un peu plus d'un an. Certains voisins affirment que ce sont toujours des gens différents qui occupent la maison.

Si personne n’y habite vraiment et qu'elle est toujours louée, ça ne crée pas de sens de communauté, estime Rob Hanlon, un voisin.

Rob et sa femme, Mandy, ont fait parvenir à la Ville une pétition signée par une centaine d'autres voisins l'an dernier. Le couple est cependant resté sur sa faim en ce qui concerne la réponse de l'administration municipale.

Rob et Mandy Hanlon posent pour la caméra dans une rue résidentielle d'Ottawa.

Rob et Mandy Hanlon ont fait parvenir à la Ville d'Ottawa une pétition pour réglementer les locations de courte durée il y a plus d'un an.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

La Ville a toute l’information requise, elle n’a aucun pouvoir, de toute évidence, déplore Mme Hanlon, qui a documenté le va-et-vient autour de la maison au courant de la dernière année.

C’était un quartier très résidentiel. Quand tu vois ce qui arrive, tu te dis : “ Oh, je devrais peut-être déménager si ça arrive dans des zones très familiales", souligne Maria Ianni, une autre résidente du secteur.

Des accusations possibles contre le propriétaire, selon le conseiller du quartier

Interpellé à quelques reprises par des résidents depuis la fusillade, le conseiller du quartier Knoxdale-Merivale, Keith Egli, note que ce n'est pas la première fois que la résidence attire son attention en raison des locations de courte durée.

Il explique cependant qu'il pourrait finalement y avoir des répercussions judiciaires pour le propriétaire de la maison cette fois-ci. De ce que j’ai compris de la part du service de règlements municipaux aujourd'hui, il y a des accusations en attente d'être déposées. Assez de preuves ont été amassées et le dossier est entre les mains de nos avocats, relate l'élu.

M. Egli précise également que le Comité des services communautaires et de protection se penchera en novembre sur un rapport portant spécifiquement sur les locations à court terme à Ottawa.

L'entreprise Airbnb n'était pas en mesure de confirmer dimanche que la résidence avait bien été louée sur sa plateforme. Nous enquêtons activement sur l'incident pour comprendre si des locataires Airbnb ont été impliqués, a écrit la porte-parole Lindsey Scully dans un courriel.

Avec les informations de Jean-François Poudrier

Avec les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits