•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : le Canada aux urnes

Derrière le signe, une église.

Une affiche dirige les électeurs vers un bureau de vote pour l'élection fédérale à Toronto.

Photo : Reuters / Chris Helgren

Radio-Canada

C’est jour de vote. Quarante jours après le déclenchement de la campagne, les électeurs sont conviés aux urnes pour élire les députés de la Chambre des communes et ainsi déterminer qui formera et dirigera le prochain gouvernement du Canada. Voici ce que vous devez savoir avant de vous rendre à votre bureau de scrutin.

Plus de 27 millions de Canadiens peuvent exercer leur droit de vote dans quelque 20 000 bureaux situés dans les 338 circonscriptions au pays.

Pour trouver le lieu exact où aller enregistrer votre vote, il suffit d’utiliser votre code postal et d’aller vérifier sur le site d’Élections Canada. (Nouvelle fenêtre)

Pour suivre les élections en direct sur Android, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Les électeurs déjà inscrits auront reçu par la poste une carte d’information de l’électeur leur indiquant le lieu de leur bureau de scrutin ainsi que les heures d’ouverture. À leur arrivée, ils devront présenter cette carte.

Pour ceux qui ne l’auraient pas reçue par la poste, il est possible de s'enregistrer sur place, au bureau de scrutin, en remplissant un certificat d'inscription. Le formulaire en question est également accessible en ligne; il suffit de le remplir et de l'imprimer pour le présenter au moment du vote.

À noter que les heures d’ouverture des bureaux de scrutin varient d’une province à l’autre. Chaque bureau sera accessible durant 12 heures au cours de la journée.

Tout électeur doit prouver son identité et son adresse au moyen d’un permis de conduire ou d’une carte d'identité délivrée par une institution fédérale, provinciale ou territoriale indiquant le nom et le lieu de résidence actuel, avec photo.

S'il n'en possède pas, il doit montrer deux pièces d'identité – où figurent le nom et l'adresse – parmi une série de pièces proposées par Élections Canada (Nouvelle fenêtre). Il peut s'agir, par exemple, d'un passeport canadien, d'une carte d'assurance maladie, d'un certificat de naissance, d'une carte de citoyenneté ou d'une carte de statut d'Indien ou de membre d'une bande. Les documents délivrés par une institution financière peuvent aussi être présentés, comme un état de compte bancaire ou un relevé de carte de crédit.

Si jamais vous n'avez pas de pièce prouvant votre identité et votre adresse, il est tout de même possible d'aller voter en demandant à une personne d'être votre répondant. Selon Élections Canada, cette personne doit vous connaître et être inscrite à votre bureau de vote.

Le répondant, qui ne peut agir à ce titre que pour une seule personne, devra prouver sa propre identité et son adresse.

Bon à savoir

  • Contrairement aux élections provinciales ou au vote par bulletin spécial, le vote du 21 octobre ne peut pas se faire dans n'importe quel bureau de scrutin. Si vous décidez de voter le jour de l'élection, vous pourrez le faire uniquement à votre bureau de scrutin.
  • Les personnes à mobilité réduite peuvent bénéficier d'arrangements spéciaux, selon Élections Canada. Pour ce faire, il faut vérifier à l'avance en contactant le directeur de votre bureau de scrutin, dont le numéro se trouve au dos de votre carte de l'électeur.
  • Pour ceux qui seraient tentés d'immortaliser le moment, sachez qu'il n'est pas permis de prendre une photo d'un bulletin de vote marqué, qu'il s'agisse du vôtre ou de celui de quelqu'un d'autre, sous peine de contrevenir au secret du vote tel qu'inscrit dans la Loi électorale du Canada.

Si vous avez besoin de renseignements, communiquez avec Élections Canada au 1 800 463-6868.

Plus de Canadiens optent pour le vote par anticipation

Selon les données préliminaires d'Élections Canada, 4,7 millions de personnes ont participé au vote par anticipation, qui s'est tenu du 11 au 14 octobre. Il s'agit d'une augmentation de 30,5 % par rapport au nombre d'électeurs ayant voté par anticipation lors des précédentes élections générales fédérales.

C'est en Alberta et en Saskatchewan que la différence a été la plus marquée par rapport à 2015, avec une augmentation du taux de participation avoisinant les 60 %. Vient ensuite le Yukon, qui a enregistré une hausse de 39 %. Le Québec a connu une augmentation plus importante que les provinces de l'Atlantique et l'Ontario.

Seuls les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut ont connu une légère baisse de la participation au vote par anticipation.

En tout, 68,3 % des Canadiens avaient voté en 2015.

Politique fédérale

Politique