•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un apiculteur de Saskatoon à la défense des abeilles

Francis Barry Brown se passionne pour les abeilles. Après une carrière à l'Université de la Saskatchewan, il se consacre pleinement à l'apiculture.

Photo : Gabrielle Proulx / Radio-Canada

Gabrielle Proulx

Quelques ruches installées sur le toit du restaurant Calories, à Saskatoon, approvisionnent en miel le restaurant depuis près de quatre ans. L’initiative revient entre autres à l’apiculteur Francis Barry Brown.

Approché par une enseignante de Saskatoon, l’apiculteur et propriétaire du ranch Bar2Bee, Francis Barry Brown, a lancé un projet de ruches urbaines sur le toit du restaurant Calories.

À ses yeux, le rôle des apiculteurs est fondamental, considérant que les abeilles contribuent à la production de près du tiers de nos ressources alimentaires (Nouvelle fenêtre).

Les abeilles sont en danger à travers le monde, déplore-t-il.

L'apiculteur Francis Barry Brown qui utilise de la fumée pour déplacer les abeilles à l'extérieur de la ruche sur le toit du restaurant Calories à Saskatoon.

L'apiculteur Francis Barry Brown utilise de la fumée pour déplacer les abeilles à l'extérieur de la ruche sur le toit du restaurant Calories à Saskatoon.

Photo : Gabrielle Proulx / Radio-Canada

Les apiculteurs contribuent à nourrir la planète grâce à la pollinisation des abeilles dans les champs de canola, de lin, de lentilles ou de soya.

Francis Barry Brown, apiculteur et propriétaire du ranch Bar2Bee

Selon son décompte, il existe près de 1200 apiculteurs certifiés en Saskatchewan.

Malgré l’usage de pesticides dommageables pour les abeilles, comme les néonicotinoïdes, il dit travailler de concert avec les agriculteurs pour éviter de contaminer les ruches disposées près de leurs terres.

De la ruche à la table

La nouvelle propriétaire du restaurant Calories, Tasnia Thakur, achète une partie de son miel à l’apiculteur Francis Barry Brown.

Elle utilise d’ailleurs ce même miel dans la confection de ses plats et breuvages.

Nous vendons aussi le miel vendu sur notre toit. C'est bon pour nous. Nous savons d'où il vient.

Taszia Thakur, propriétaire du restaurant Calories

Un de ses cocktails porte d’ailleurs le nom de « Bees Knees ».

Saskatchewan

Animaux