•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Légion royale enquête sur un événement de Rebel News organisé par un de ses chapitres

Un homme parle dans un micro

Ezra Levant

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Trois mois après avoir mis en place une politique interdisant à ses chapitres de s'affilier à des groupes réputés pour leurs incitations à la haine, la Légion royale canadienne a déclaré qu'elle enquêtait sur la raison pour laquelle l'un de ses chapitres à Toronto a organisé un événement lié au média ultraconservateur Rebel News, affirmant que « cela n'aurait jamais dû arriver ».

Mercredi soir, le chapitre de North York de la Légion royale canadienne, filiale 66, a organisé une séance de dédicace avec le responsable de Rebel News, Ezra Levant, pour son livre intitulé Rebel Commander.

Avant la tenue de l'événement, le siège national de la Légion royale canadienne avait fait part sur Twitter de ses préoccupations concernant cet événement.

Cela va à l'encontre de notre politique anti-haine et les directions provinciales ont été informées, a tweeté la Légion.

La Légion considère que Rebel News est un groupe ou une organisation qui promeut ou est connue pour promouvoir la haine ou la violence en raison de l’appartenance ethnique, de la religion, du sexe ou de l’orientation sexuelle.

Façade d'un immeuble.

La filiale 66 du chapitre de North York à Toronto de la Légion royale canadienne.

Photo :  Google Maps

L’événement a quand même eu lieu malgré la nouvelle politique qui avait été mise en place après que l’un de ses chapitres en Alberta ait compté parmi ses rangs des membres du groupe d’extrême droite, Soldats d'Odin.

Depuis, la Légion royale canadienne a établi qu’aucune branche ou direction de la légion ne peut s'affilier, de quelque manière que ce soit, à un groupe ou une organisation qui promeut ou est connu pour promouvoir la haine ou la violence en raison de l'appartenance ethnique, de la religion ou du genre, de l’orientation sexuelle ou tout autre facteur social déterminant. Ceci s'applique également au soutien de légion par des groupes affiliés à des organisations qui défend l'hostilité.

La politique poursuit en disant qu'il incombe aux dirigeants des branches locales et directions provinciales d’utiliser leur meilleur jugement pour assurer le respect de la politique. Le siège national prend la décision finale quant à ce qui constitue un groupe interdit.

Ça ne s'applique clairement pas à nous.

Je n'ai aucune idée de ce que l'on pourrait qualifier de "haineux" à propos du lancement de notre livre hier soir... J'ai examiné la politique à laquelle vous faites référence, et cela ne s'applique clairement pas à nous, a écrit M. Levant, interrogé pour répondre aux commentaires de la Légion.

Nous ne promouvons pas la haine ou la violence.

Ezra Levant, responsable de Rebel News

Ezra Levant a ajouté que de nombreuses personnalités de Rebel News sont membres de la Légion et qu'aucune d'entre elles n'avait été informée personnellement d'une telle enquête. Nous avons été chaleureusement accueillis hier soir, comme nous le sommes toujours, et comme, je l’espère, nous le serons toujours, a-t-il ajouté.

Le président de la filiale 66, Steven Davis, a communiqué dans un courriel que les politiques de la filiale étaient conformes aux protocoles de la Légion royale canadienne, ajoutant que les seuls groupes/individus interdits publiés par la Légion sont des motocyclistes portant des écussons de club sur leurs vêtements et certains groupes extrémistes identifiables dont je n'ai aucune connaissance ou avec qui je n'ai eu des échanges à aucun moment.

Rappel à l'ordre

Dans un tweet jeudi après-midi, la Légion a déclaré que sa direction provinciale enquêtait sur les raisons pour lesquelles les événements avaient été autorisés. Cela n'aurait jamais dû arriver, car c'est contraire à notre politique anti-haine et aux buts et objectifs de la Légion.

La porte-parole Nujma Bond a confirmé qu'une enquête était en cours.

Nous prenons ces questions très au sérieux et allons réitérer la politique anti-haine à nos sections par le biais de communications supplémentaires. Une fois que le commandement fournira les détails de l'enquête, que nous partagerons, a déclaré la Légion.

Rebel Media est un site d'information canadien créé en 2015 par le chroniqueur Ezra Levant, après l'effondrement du Sun News Network en 2015, et le site a été rebaptisé Rebel News en 2019.

Avec les informations de CBC

Toronto

Société