•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sheila Risbud élue présidente de l'Association canadienne-française de l'Alberta

Sheila Risbud a indiqué vouloir travailler avec son conseil d'administration pour établir ses priorités.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Audrey Neveu

Sheila Risbud a été élue présidente de l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA), lors du congrès annuel de l'association, samedi à Calgary. Elle bat ainsi sa seule adversaire, Annie McKitrick, pour succéder à Marc Arnal.

Sheila Risbud a obtenu 388 votes, contre 252 pour Annie McKitrick. Le taux de participation s’élève ainsi à 29 %.

Immédiatement après l’annonce des résultats, Annie McKitrick a serré la main de Sheila Risbud et lui a fait une accolade. Elle a ensuite quitté l’assemblée générale annuelle. La centaine de membres présents a ovationné la nouvelle présidente.

C’est avec humilité que j’accepte ce poste de présidente, a déclaré Sheila Risbud d’emblée. Vous m’avez montré beaucoup de confiance, a-t-elle ajouté, rappelant que bien des francophones ne la connaissaient pas.

Elle a raconté avoir déposé sa candidature cinq minutes avant l’heure limite, encouragée par son fils.

Sheila Risbud s'addresse à la foule au podium.

Sheila Risbud a appris le résultat du vote en même temps que les membres de l'ACFA, puis a immédiatement fait un discours de remerciements.

Photo : Radio-Canada / Mirna Djukic

Moi j'ai des priorités, mais je veux travailler avec mon conseil d’administration pour comprendre quelles sont leurs priorités, a par la suite affirmé Mme Risbud, lors d’une entrevue à Radio-Canada.

Il y a le dossier du continuum des services en langue française. On a eu nos droits de services, maintenant il faut actionner ça.

Sheila Risbud, nouvelle présidente de l'ACFA

Le dossier éducation, c’est super important, comme la modernisation [ de la Loi sur les ] langues officielles, donne-t-elle en exemple.

Ce discours résonne auprès de Jordan Dudley, une élève francophone de Lethbridge et membre de Francophonie Jeunesse de l'Alberta. Elle assistait à son premier congrès annuel de l’ACFA.

Je pense que ce serait vraiment bon d’aller vers la santé mentale en français, dans les écoles secondaires et postsecondaires. Je connais plusieurs amis qui n’ont pas ces services, [ particulièrement ] dans les plus petites écoles, dit-elle.

Léocadie Kossou donne une entrevue à Radio-Canada.

Léocadie Kossou s'est réjouie d'avoir eu le choix entre deux femmes fortes et inspirantes.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Tardif

Léocadie Kossou s’est elle aussi réjouie de l’élection de Sheila Risbud. C'est une valeur pour moi aujourd'hui de voir une femme dynamique [ comme elle ], affirme-t-elle.

Je ne la connais pas trop, mais rien qu'à voir son engagement, sa manière de parler, de se présenter, tu sens qu'elle a quelque chose à nous donner, quelque chose à faire.

Autres membres du conseil

Quant aux douze autres administrateurs, onze ont été élus sans opposition. Alex Bossé, élu comme administrateur du territoire du Nord-Est, a toutefois été disqualifié parce que l’ACFA a établi qu’il ne résidait pas de manière permanente sur ce territoire.

Le poste est donc vacant pour l’instant, mais le conseil d’administration devrait nommer une personne à ce poste jusqu’à la prochaine assemblée générale annuelle, l’an prochain.

Des dizaines de personnes lèvent un carton en l'air pour voter.

Une centaine de membres étaient présents lors du congrès 2019 de l'ACFA.

Photo : Radio-Canada / Mirna Djukic

Le conseil d’administration s’est réuni pour une première fois, tout de suite après l’assemblée. Il fait face à d’importants enjeux, notamment la question de la vente du journal Le Franco, ainsi que la mise en place des 50 recommandations proposées dans un rapport sur la crise au sein de l’administration précédente de l’ACFA.

Sheila Risbud souhaite que son conseil d’administration choisisse les recommandations les plus pertinentes avant d’agir. Elle ne se laisse pas intimider par l’ampleur de la tâche.

Des gros enjeux, moi, j'aime ça. Ce ne sont pas des choses qu'on peut régler tout de suite.

Sheila Risbud, nouvelle présidente de l'ACFA

On va décider quelles sont les priorités dans la prochaine année. On va y aller tranquillement, on va faire des changements, mais moi je me sens très positive par rapport aux changements qu'on peut apporter à l'association.

Avec des informations de Mirna Djukic

Alberta

Associations francophones