•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cam Levins n'a pas réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques au marathon de Toronto

Cam Levins

Cam Levins, âgé de 30 ans, n'a plus couru de marathon depuis sa performance de l'année dernière.

Photo : Toronto Scotiabank Waterfront Marathon

Radio-Canada

Le Canadien Cam Levins n'a pas réussi à se qualifier aux Jeux olympiques de Tokyo au marathon Scotiabank Toronto Waterfront, dimanche. Il est le troisième homme canadien à avoir franchi le fil d'arrivée.

Cam Levins a réalisé le troisième temps canadien avec 2:15:01 ce qui ne lui permet pas de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Le natif de Black Creek, en Colombie-Britannique, n'a pas réussi à terminer son marathon sous le temps conforme à la norme olympique de 2:11:30.

Alors qu'il courait la distance pour la première fois de sa carrière il y a un an, Cam Levins avait battu le record canadien du marathon en terminant premier parmi les Canadiens, et quatrième au classement général, en 2 h 9 min 25 sec. Il battait ainsi le record national de Jerome Drayton qui détenait depuis 1975.

Mais Cam Levins, âgé de 30 ans, n'a plus couru de marathon depuis sa performance de l'année dernière.

Cam Levins

Cam Levins a connu plusieurs blessures. (archives)

Photo : Athletics Canada

Une blessure au genou droit l'a forcé à se retirer du marathon de Londres en avril. Il a également quitté le semi-marathon Rock 'n' Roll Philadelphia après cinq kilomètres le 15 septembre en raison d'une fatigue résiduelle après deux nuits de sommeil atroce.

Je me sentais prêt et ne pas pouvoir voir où je me situe en matière de condition physique en situation de course, c'était frustrant, a confié Cam Levins plus tôt cette semaine lors d'un entretien téléphonique depuis son domicile à Portland, en Oregon.

Cela a changé les choses [pour Toronto] parce que je ne connais pas tout à fait ma condition par rapport à l'année dernière.

Cam Levins

Les admirateurs ne devraient pas s'attendre à une autre performance record de Cam Levins dimanche, a déclaré son entraîneur Eric Houle.

La seule apparition de Cam Levins aux Jeux olympiques date de 2012 lorsqu'il a concouru sur la piste à Londres, se classant 11e au 10 000 mètres et 14e au 5000 mètres.

Au lieu de courir aux Jeux de Rio en 2016, il avait été opéré cet été-là pour réparer un tendon déchiré au pied gauche, des fractures de fatigue, une épine osseuse et des fragments d’os avant de se consacrer au marathon fin 2017.

Ce n’est qu’en juillet dernier que le coureur est retourné à l’entraînement sur la piste.

J'aimerais vraiment courir [sur la piste] à nouveau et voir où en sont les choses, a déclaré Cam Levins, qui a été le premier Canadien à recevoir le prix Bowerman en 2012 à titre d'athlète par excellence en piste et pelouse dans la NCAA.

Je suis heureux que l'occasion se présente à nouveau, peu importe l’issue, a-t-il déclaré.

Cam Levins, qui fréquentait l'Université Southern Utah, est retourné à Cedar City pour s'entraîner au marathon durant des séances d'un mois consistant à courir en altitude après la course de Philadelphie pour travailler avec Eric Houle, son ancien entraîneur d'université.

Le plus grand changement en vue du 30e marathon de Toronto pour Cam Levins a été de modifier sa vitesse pendant les séances d'entraînement tout en maintenant le rythme qu'il veut atteindre.

Avec les informations de Doug Harrison, CBC Sports

Toronto

Marathon