•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camions et autocars : période probatoire pour des milliers de conducteurs

Un camion lourd sur la route.

Un camion sur une route.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les chauffeurs de camions et d'autocars albertains qui ont obtenu leur permis de conduire avant l'entrée en vigueur de la nouvelle règle de formation obligatoire imposée après la tragédie des Broncos seront soumis à un stage probatoire de deux ans.

Le ministre des Transports de l'Alberta, Ric McIver, en a fait l'annonce vendredi soir sur les réseaux sociaux après une rencontre avec les familles éplorées des victimes de l'accident d'autocar.

À la suite de la tragédie des Broncos de Humboldt, en 2018, la Saskatchewan, l'Alberta et le Manitoba ont imposé une formation obligatoire pour tous les nouveaux chauffeurs de poids lourds.

Or, environ 6800 conducteurs en Alberta ont obtenu leur permis de classe 1 et 2 entre l'annonce des formations obligatoires et l'entrée en vigueur de cette nouvelle règle, mentionne M. McIver.

« À la suite de notre conversation avec les familles, nous avons décidé qu'une période probatoire de deux ans, en plus du dossier de conduite vierge, serait requise. »

Les conducteurs qui recevraient un constat d'infraction durant cette période devront se soumettre à un test de la formation obligatoire (Mandatory Entry Level Training ou MELT), a fait savoir M. McIver.

Le 6 avril 2018, 16 personnes ont été tuées et 13 autres blessées lorsqu'un conducteur inexpérimenté a omis de faire un arrêt à une intersection, percutant l'autocar de l'équipe de hockey.

Alberta

Transports