•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gaspésie des années 1950 dévoilée dans une exposition

Gros plan sur le visage d'un jeune Gaspésien.

Le photographe Raymond Jacobs a immortalisé le quotidien des Gaspésiens au cours de l'été 1954.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Musée de la Gaspésie présente l'exposition Raymond Jacobs - Gaspésie, 1954, qui dévoile une trentaine d'œuvres inédites du photographe new-yorkais, prises lors de son passage dans la région.

Raymond Jacobs est considéré comme l’un des grands photographes avant-gardistes du milieu du 20e siècle, indique le Musée de la Gaspésie.

Gros plan sur le visage d'un homme qui fume une cigarette.

Le photographe Raymond Jacobs était notamment reconnu pour ses portraits, comme celui-ci, pris en 1954.

Photo : Radio-Canada

L'exposition présente 39 photographies captées sur le vif au cours de l'été 1954, alors que les Gaspésiens vivaient presque exclusivement de la mer. Les portraits immortalisés par le photographe rappellent que la vie à cette époque n'était pas toujours facile dans la région.

On voit des gens trancher la morue, on voit des gens tirer une barge sur la grève. On voit des enfants un peu partout sur le territoire. On sent vraiment la vie, on voit ce que les Gaspésiens et les Gaspésiennes faisaient, observe la gestionnaire des collections et chargée de projet d'exposition au Musée de la Gaspésie, Vicky Boulay.

Raymond Jacobs maîtrisait l'art de capturer la beauté des gestes du quotidien souvent répétitifs, voir presque aliénants, comme transformer la morue salée séchée.

Une femme au travail à l'extérieur.

Les photos de Raymond Jacobs rappellent qu'en 1954, les Gaspésiens vivaient presque exclusivement de la mer.

Photo : Radio-Canada

Ça correspond typiquement au moment où les Américains vont faire de la Gaspésie une destination touristique internationale, souligne l'historien Jean-Marie Fallu.

Tout le monde se rappelle des caravanes en aluminium des Américains. M. Jacobs était dans cette mouture-là. C’était un road trip qu’il avait fait avec sa fiancée, à l'époque.

Jean-Marie Fallu, historien

Eleanor Cohen-Jacobs, la fiancée de l'époque de Raymond Jacobs qui est ensuite devenue son épouse, était présente au lancement de l’exposition, en compagnie de ses deux filles.

Eleanor Cohen-Jacobs en entrevue lors du lancement de l'exposition au Musée de la Gaspésie.

Eleanor Cohen-Jacobs avait accompagné Raymond Jacobs, alors son fiancé, lors de son voyage en Gaspésie.

Photo : Radio-Canada

Je me sens très émotive. Cela me rappelle de très beaux souvenirs de l’homme que j’ai aimé, a-t-elle confié.

Né en 1923 et mort en 1993, Raymond Jacobs est surtout connu pour ses photographies des rues de New York et de personnalités publiques dont Louis Armstrong, Salvador Dali et Robert Kennedy.

L'exposition se déroule au Musée de la Gaspésie, à Gaspé, jusqu'au 4 octobre 2020.

Avec les informations de Bruno Lelièvre

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Arts visuels