•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jouer avec des explosifs à la base militaire de Gagetown

Un soldat prépare des explosifs sur le pont.

Les soldats qui s’entraînent à la base militaire de Gagetown au Nouveau-Brunswick ont eu la chance de mettre à l’épreuve de nouvelles connaissances.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Les soldats qui s’entraînent à la base militaire de Gagetown au Nouveau-Brunswick ont eu la chance de mettre à l’épreuve de nouvelles connaissances… Comme faire sauter un pont à l’aide d'engins explosifs. 

Les ingénieurs militaires ont eu droit à une journée qu’ils n’oublieront pas de sitôt à la base militaire de Gagetown. 

Les soldats ont eu l’occasion de pratiquer leurs compétences en explosifs en  dynamitant le pont Malta, construit sur la base militaire en 1980. 

Comme l’infrastructure était désuète, les responsables de la base militaire ont décidé de l’utiliser à des fins d’entraînement. 

Le pont Malta.

Les soldats ont eu l’occasion de pratiquer leurs compétences en explosifs en dynamitant le pont Malta, construit sur la base militaire en 1980.

Photo :  CBC

« Ç’a été une expérience phénoménale pour toutes les personnes impliquées », dit le lieutenant James Ryan, l’officier des opérations des ingénieurs qui ont participé à l’explosion du pont. 

Le lieutenant, qui cumule plus de 16 ans d’expérience pour les services militaires, indique que c’est la première fois dans sa carrière qu’il a l’occasion de faire exploser une structure comme le pont Malta. 

« Tout le monde a une photo de lui à côté du pont, c’est quelque chose que les jeunes et les vieux soldats vont probablement raconter à nos familles pendant des années », s’exclame-t-il. 

Les soldats ont passé huit heures à préparer le pont avec des explosifs et à installer des câbles jaunes sur sa structure pour la connecter à 70 kilogrammes d’explosifs C-4. 

Des soldats préparent les explosifs.

Les soldats ont passé huit heures à préparer le pont avec des explosifs et à installer des câbles jaunes sur sa structure pour la connecter à 70 kilogrammes d’explosifs C-4.

Photo :  CBC

Le pont a détonné jeudi matin, pour laisser la chance aux participants de préparer et de surveiller le site au cours de la nuit précédente. 

« Une partie de l’entraînement que l’on doit conclure est de s’assurer que des explosifs restent en place [lorsqu’ils sont installés], nous devons donc vérifier et revérifier, surveiller nos lignes pour s’assurer que tout est sous contrôle », explique James Ryan. 

Aux yeux du lieutenant, cet exercice a été un moment spécial pour les ingénieurs, parce qu’ils doivent apprendre comment manipuler des explosifs sans nécessairement avoir l’occasion de pratiquer leurs connaissances. 

Le pont après l'explosion.

Le pont a détonné jeudi matin, pour laisser la chance aux participants de préparer et de surveiller le site au cours de la nuit précédente.

Photo :  CBC

Les gens qui résident près de Gagetown ont peut-être entendu de forts bruits jeudi matin, lorsque les explosifs ont détonné. 

Le lieutenant James Ryan indique toutefois que le pont se trouvait à plus de 10 kilomètres de la résidence la plus près et que les résidents n’avaient  pas à s’inquiéter.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Défense nationale