•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Chrétien à la rescousse dans la circonscription de Dominic LeBlanc

« Ce n’est pas le temps de voir arriver au Canada des politiques à la Donald Trump. »

Jean Chrétien

Jean Chrétien était aussi venu au Nouveau-Brunswick en 2015 pour appuyer la candidature de l’ancien premier ministre libéral du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Marielle Guimond

L’ancien premier ministre était de passage au Nouveau-Brunswick, vendredi. Il s'est rendu dans la circonscription de Beauséjour pour motiver les troupes libérales, et surtout, pour prêter main-forte à l'équipe du ministre sortant Dominic LeBlanc, qui n'a pas pu faire campagne en raison de son état de santé.

Dominic m’a demandé de venir faire un tour et donner une tape dans le dos à tous ces gens qui travaillent à sa réélection et pour qu’on gagne l’élection lundi, explique Jean Chrétien en plein milieu d’un rassemblement partisan dans Beauséjour.

partisans libéraux dans une salle avec des ballons rouges

Plusieurs libéraux se sont réunis dans le local de campagne.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Une campagne sans candidat

Dominic LeBlanc est député de Beauséjour depuis 2000. Il est toutefois absent de la vie publique depuis plusieurs mois. Il combat un cancer et a récemment subi une greffe de la moelle osseuse. Alité dans un hôpital de Montréal, il n’a pas fait campagne.

Son équipe de campagne mise sur ses accomplissements pour faire élire une nouvelle fois le député.

Il n’y a pas beaucoup de familles qui n’ont pas été touchées par le cancer. Alors, les gens sont sympathiques. Ils comprennent, explique son directeur de campagne, Victor Boudreau.

Sa réputation est faite. Ça fait 19 ans qu’il est ici, qu’il travaille pour sa circonscription. Il connaît les gens et il connaît les entreprises. Les gens lui font confiance. Ce sont les bénévoles qui font le porte-à-porte, qui font tous les appels aux maisons pour sortir le vote et identifier nos supporteurs, ajoute-t-il.

Bien que l’équipe semble avoir la campagne en main, l’aide de l’ancien premier ministre a été la bienvenue.

Jean Chrétien dans un rassemblement de libéraux

Grandement apprécié dans la région, Jean Chrétien a été appelé en renfort pour rallier les partisans libéraux.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

J’ai passé un beau séjour dans Beauséjour

J’ai été député ici pendant trois ans et j’ai passé un beau séjour dans Beauséjour.

Jean Chrétien

Avant de devenir premier ministre du Canada, Jean Chrétien, alors chef de l’opposition, a été député de la circonscription de 1990 à 1993.

Anciens ministres fédéraux et provinciaux, députés et anciens députés, plusieurs libéraux se sont présentés dans le petit local de campagne de Dominic LeBlanc. Ils sont absorbés par son discours. L’effet escompté a lieu.

Au Canada, quand les gens de la gauche vous disent que vous êtes de la droite et les gens de la droite disent que vous êtes de la gauche, ça veut dire que vous êtes un bon libéral canadien chrétien! a-t-il lancé.

La référence à son nom de famille n’est pas nouvelle.

En 2015, lors d’une visite similaire pour appuyer la candidature de l’ancien premier ministre libéral du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, Monsieur Chrétien avait fait une blague semblable : Soyez de bons chrétiens, votez pour Gallant! Même si le public est déjà conquis, il est charmé.

Il a aussi encouragé les électeurs à voter de manière stratégique.

Il ne faut pas perdre des votes. Vous pouvez voter vert si vous voulez, mais ils ne formeront pas le gouvernement. Vous pouvez voter NPD si vous voulez, mais ils ne formeront pas le gouvernement. SI vous ne voulez pas avoir les conservateurs, vous devez voter libéral.

Nouveau-Brunswick

Politique fédérale