•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portes ouvertes sur les locaux désuets de la Maison d'accueil pour sans-abri

Le bâtiment extérieur

La Maison des sans-abri à Chicoutimi manque de financement pour répondre à la demande.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Au lieu d’organiser la traditionnelle Nuit des sans-abri, les responsables de la Maison d’accueil pour sans-abri de Chicoutimi ont décidé d’ouvrir les portes de l’établissement au public. Le but est de sensibiliser la population et les élus aux besoins criants de l’organisme.

La Maison compte 25 lits, mais reçoit fréquemment jusqu'à 30 personnes.

De plus, la bâtisse qui accueille les itinérants aurait besoin de travaux sur la toiture, en plus des travaux de fenestration, d'aération et de plomberie.

Le débordement est présent depuis longtemps, le sous-financement aussi. La bâtisse qui nous héberge, elle est malade.

Michel St-Gelais, responsable de la Maison d'accueil pour sans-abri de Chicoutimi

Cette année, la cuisine a toutefois été mise aux normes avec l'aide d'une subvention fédérale de 30 000 $.

La direction doit composer avec un budget annuel de 850 000 $, mais estime que les besoins sont de l'ordre de 1,2 million $.

Déménagement à venir

La ministre Andrée Laforest affirme qu'un projet est sur la table avec un organisme à but non lucratif pour déménager la Maison. Je peux juste vous dire que, oui, ce serait avec un programme dans mon ministère à moi qu'on est allés chercher. L'hiver arrive bientôt, c'est une préoccupation pour moi, assure-t-elle

Avec le déménagement qu'on espère dans milieu plus approprié, on va pouvoir évaluer plus leurs réels besoins, lance de son côté le conseiller municipal du secteur Simon-Olivier Côté.

Plus d'une trentaine de villes au Québec organisent la Nuit des sans-abri vendredi.

D'après le reportage de Claude Bouchard

Saguenay–Lac-St-Jean

Pauvreté