•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inauguration de la nouvelle clinique de proximité Cloutier à Cap-de-la-Madeleine

Cinq personnes sont devant un ruban qui s'apprête à être coupé.

La Clinique de proximité Cloutier a été inaugurée vendredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Clinique de proximité Cloutier a été inaugurée vendredi. Elle remplace l’urgence Cloutier-du Rivage qui a été fermée il y a une semaine. Les citoyens dans le besoin pourront se présenter sur place dès lundi et auront accès à plusieurs professionnels.

Sous le même toit seront réunis des infirmières et infirmières praticiennes spécialisées, des travailleurs sociaux, un kinésiologue, un inhalothérapeute, un nutritionniste et des médecins de famille.

Horaire de la clinique (dès le 21 octobre 2019)

  • Lundi au vendredi : 8 h à 20 h
  • Samedi, dimanche et jours fériés : 8 h à 16 h

Selon le CIUSSS MCQ, plus de 1500 patients orphelins du secteur Cap-de-la-Madeleine auront maintenant un médecin de famille puisque cinq nouveaux médecins feront leur entrée à la clinique. Les patients seront graduellement pris en charge au cours des prochaines semaines et recevront une lettre à ce sujet.

Certains médecins travaillent dans d’autres cliniques, d’autres milieux, ils vont venir, en plus de leur clientèle, faire des services ici, explique Karine Lampron, directrice adjointe des services de santé primaire au CIUSSS MCQ.

Quand on vient dans une urgence, on a un problème de santé ponctuel et on peut revenir encore et encore, dit-elle. Les gens qui vont venir, on veut s’assurer qu’il y a quelqu’un qui réponde à leur problématique de santé.

Karine Lampron, directrice adjointe des services de santé primaire, CIUSSS MCQ répond aux questions des journalistes

Karine Lampron, directrice adjointe des services de santé primaire au CIUSSS MCQ

Photo : Radio-Canada

On vient de s’assurer que c’est le meilleur professionnel qui répond à notre problème de santé!

Karine Lampron, directrice adjointe des services de santé primaire, CIUSSS MCQ

Madame Lampron assure que les médecins auront assez de temps pour voir tous leurs patients. Le modèle de la clinique est fait pour que tout le monde puisse avoir accès.

Se concentrer sur l'avenir

De son côté, Niki Demers, infirmier praticien, est très optimiste pour la suite des choses.

Je pense que c’est un hyper beau projet. Tant pour la profession d’infirmier que pour les autres professionnels de la santé pour démontrer que la population n’a pas toujours besoin d’un rendez-vous d’ordre médical. Qu’elle peut être traitée sans nécessairement voir un médecin.

Niki Demers répond aux questions des journalistes dans une salle de consultation.

Niki Demers est infirmier praticien.

Photo : Radio-Canada

Le but, ce n’est pas de voler du travail aux médecins, c’est de travailler à donner une accessibilité à la population.

Niki Demers, infirmier praticien

L'infirmier estime que la population saura s’adapter à cette nouvelle réalité. Tout changement fait toujours peur. Dans la culture populaire, on a été habitué à aller voir un médecin quand on est malade. Présentement, on est marginaux, parce qu’il y a très peu de cliniques de proximité, peut-être que d’ici quelques années, ce sera devenu une normalité.

Mauricie et Centre du Québec

Établissement de santé