•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : quatre luttes serrées à surveiller en Saskatchewan

Stephen Kenny en entrevue à Radio-Canada.

Lundi, le politologue Stephen Kenny suivra avec intérêt les résultats du NPD en Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À quelques jours du vote, les prévisions semblent aller vers une domination des conservateurs en Saskatchewan, mais les néo-démocrates et les libéraux voudront conserver, voire remporter, des sièges au Parlement d’Ottawa.

Stephen Kenny, professeur d'histoire émérite de l'Université de Regina et observateur de la scène politique, a défini quatre circonscriptions où l'issue des scrutins pourrait réserver des surprises. D'après lui, le Nouveau Parti démocratique (NPD) à des chances de surprendre.

Regina—Lewvan

Au début de la campagne, il n'était pas certain que le NPD pourrait conserver ce siège à la suite de l’expulsion controversée, en mai 2018, du candidat Erin Weir du caucus néo-démocrate.

Même Stephen Kenny croyait que Warren Steinley, du Parti conservateur du Canada (PCC), filait vers un gain facile, mais le remplaçant d’Erin Weir n’a jamais eu l’intention de le lui concéder facilement.

Ce qui m’a frappé, c’est qu’à un certain moment Warren Steinley dépassait Jigar Patel [du NPD] par 25 %. Il semblait assuré de la victoire. Maintenant, ils sont ex aequo.

Erin Weir en entrevue à Radio-Canada.

Le 19 octobre 2015, Erin Weir avait battu le candidat conservateur Trent Fraser par seulement 132 voix d’avance (archives).

Photo : CBC

Regina—Wascana

Depuis 1993, le libéral Ralph Goodale a remporté toutes les élections dans cette circonscription. Il se pourrait bien que l’année 2019 soit synonyme de changement. Depuis le début de l’été, des publicités négatives visant le député en poste ont été collées sur des panneaux d’autoroute et distribuées dans des boîtes aux lettres.

L’appui du NPD fait beaucoup de tort à Ralph Goodale, qui voulait se faufiler entre le NPD et les conservateurs.

Un homme se tient debout devant un micro.

Le député Ralph Goodale le soir de l'élection fédérale de 1993.

Photo : Radio-Canada

Saskatoon-Ouest

Au cours de la campagne, les chefs Andrew Scheer et Jagmeet Singh ont profité de leur seule visite éclair dans la province pour soutenir leur candidat dans Saskatoon-Ouest.

Le conservateur espère faire élire Brad Redekopp au détriment de Sheri Benson, députée sortante élue en 2015.

À mon avis, Sheri Benson a joué un rôle de députée efficace. Elle est très appréciée. Au début de la campagne, elle était essentiellement la favorite et elle continue de l’être.

Andrew Scheer donne son discours à une foule de partisans.

Andrew Scheer est venu en Saskatchewan pour la seule fois de la campagne afin de participer à un rassemblement conservateur à Saskatoon.

Photo : Radio-Canada / Grégory Wilson

Desnethé—Missinippi—Rivière Churchill

Stephen Kenny prévoit une lutte âprement disputée entre Gary Vidal, le candidat du PCC, et la députée sortante du NPD, Georgina Jolibois.

Gary Vidal menait la lutte jusqu’à la fin du mois de septembre, mais depuis les débats des chefs, c’est très serré. Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a connu une très belle fin de campagne et ça pourrait coûter cher au Parti libéral [et à sa candidate Tammy Cook-Searson].

Les photos des trois candidats sont mises l'une à côté de l'autre.

La libérale Tracy Muggli, le conservateur Gary Vidal et la néo-démocrate Claire Card tentent de se faire élire dans trois circonscriptions différentes en Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada

Taux de participation

De son côté, le professeur adjoint à La Cité universitaire francophone Michael Poplyansky pense que le taux de participation record au vote par anticipation n'est pas le signe annonciateur d'une mobilisation générale de la population canadienne pour cette élection.

Je pense qu’en Saskatchewan, comme partout à travers le pays, cela a vraiment été une campagne sans enjeu mobilisateur en tant que tel. On a vraiment beaucoup parlé de personnalité et d’insultes personnelles des deux principaux partis. Je crois que cela a été une campagne assez décevante.

Avec les informations de Zoé Clin

Saskatchewan

Politique fédérale