•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs récupèrent leur mainmise sur l’Alberta

Un homme lève le bras en l'air le sourire aux lèvres.

Les conservateurs comme Greg McLean ont réussi à récupérer les sièges qu'ils avaient perdus au profit des libéraux en 2015.

Photo : Radio-Canada

Tiphanie Roquette

La percée du Parti libéral en Alberta aura duré seulement quatre ans. Les conservateurs ont remporté tous les sièges qu’ils avaient perdus en 2015, totalisant 33 des 34 circonscriptions. 

Seule circonscription résistante dans la mer bleue : Edmonton Strathcona, où le Nouveau Parti démocratique a remporté une majorité de voix. La circonscription est un bastion orange depuis 2008. Les électeurs seront cependant maintenant représentés par Heather McPherson, puisque la députée sortante, Linda Duncan, a choisi de ne pas se représenter.

Le Parti conservateur améliore son score en gagnant 4 supplémentaires dans la province. En fin de soirée, le PCC avait obtenu plus de 70 % des votes. Les Libéraux n’avaient que 14 %, le NPD, 12 %, les verts, 3 %, et le Parti populaire du Canada, 2 %.

Edmonton Mill Woods

Le conservateur Tim Uppal a défait l’ancien ministre libéral des Ressources naturelles, Amarjeet Sohi, dans la circonscription d’Edmonton Mill Woods.

Un homme qui porte un turban et une barbe regarde vers le bas. Il est entouré de nombreuses personnes dont une porte une pancarte.

Le conservateur Tim Uppal a récupéré son siège dans Edmonton Mill Woods.

Photo : Radio-Canada

Les politiques de Justin Trudeau nous ont fait du mal. Nous allons lui faire opposition pour nous assurer de remettre l’économie de l’Alberta sur les rails, a déclaré le candidat victorieux. 

Les gens ont été déçus que le Parti libéral ait tourné le dos à l’Alberta.

Tim Uppal, élu conservateur dans Edmonton Mill Woods

En sa qualité de responsable du dossier Trans Mountain et des pipelines en général, le candidat libéral avait dû faire face à de nombreuses critiques. Dans son discours de défaite, Amarjeet Sohi a cependant exprimé sa fierté d'avoir mené ce dossier. 

Tim Uppal, pour sa part, avait été critiqué pour avoir affirmé qu’il continuerait à vivre à Ottawa même s’il gagnait le siège de député fédéral. Le candidat conservateur a aussi été nommé dans une enquête entourant la course au leadership du Parti conservateur uni.

Edmonton Centre

Des hommes affichent une mine sérieuse.

Les partisans du libéral Randy Boissonnault, député sortant dans la circonscription d'Edmonton-Centre, faisaient grise mine lundi soir après la défaite de leur candidat face au conservateurJames Cumming.

Photo : Radio-Canada

Le francophone et libéral Randy Boissonnault devra céder son siège au conservateur James Cumming. Il n’a pas réussi à reproduire sa victoire serrée de 2015.

On a essayé vraiment fort d’envoyer le message que le gouvernement Trudeau avait besoin d’au moins une personne [de l'Alberta] dans ce gouvernement. Ce message n’a pas pogné. Donc, ça va être vraiment très important de saisir la question. Est-ce que c’est seulement TMX? Mais on l’a acheté, a déclaré M. Boissonnault.

La circonscription retourne aux conservateurs, qui l’ont occupée de 2006 à 2015.

Calgary Centre

Le scénario s’est reproduit aussi dans la circonscription de Calgary Centre, longtemps conservatrice jusqu’à la victoire en 2015 du libéral Kent Hehr. Celui-ci n’a pas répété son résultat précédent. 

Une homme en chaise roulante se tient sur une scène. Il a un micro dans les mains. Une femme se tient juste derrière lui.

Le libéral Kent Hehr a salué son opposant Greg McLean dans son discours de défaite.

Photo : Radio-Canada

Il a perdu face au conservateur Greg McLean, un homme issu du domaine de la finance. Celui-ci s’est réjoui de sa victoire, mais il a avoué qu’il aurait préféré un autre résultat national. 

Cela va être difficile d’être dans l’opposition quand on voit tout ce qui va mal à Ottawa, a-t-il dit.

Notre voix n’est pas entendue.

Greg McLean, élu conservateur dans Calgary Centre

Calgary Skyview

La seule venue de Justin Trudeau à Calgary n’aura pas suffi à donner un souffle à la campagne de la candidate libérale dans la circonscription de Calgary Skyview, Nirmala Naidoo. La réputation du parti avait été entachée lorsque l’ancien député libéral Darshan Kang avait dû répondreà des allégations avérées de harcèlement sexuel. Celui-ci avait quitté le caucus libéral.

Le conservateur Jag Sahota retourne la circonscription dans le giron conservateur. 

La province compte 2 981 599 personnes qui ont pu se prévaloir de leur droit de vote dans ces 43es élections fédérales, selon Élections Canada. Cependant, plus de 578 000 d'entre eux avaient déjà voté par anticipation, soit une augmentation de 59 % par rapport aux élections précédentes. Une augmentation qui s'explique en partie par plus de bureaux et d’occasions de vote en 2019.

Notre dossier Élections Canada 2019

Alberta

Élections fédérales