•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Droit de vote des personnes en situation d'itinérance

Un homme est allongé sur le trottoir, sur un morceau de carton le long d'un mur.

Un sans-abri

Photo : Unsplash / Jon Tyson

Catherine Bouchard

Alors que certains se préparent à passer la nuit au froid pour la 30e nuit des sans-abris partout au Québec, des personnes en situation d'itinérance se préparent à voter.

Tout citoyen canadien, âgé de plus de 18 ans, peut se prévaloir de son droit de vote.

Les personnes en situation d'itinérance peuvent être inscrites à la liste électorale au centre d'hébergement ou à l'organisme communautaire qu'ils fréquentent.

Les ressources d'hébergement d'urgence de la Mauricie ont d'ailleurs déjà donné leur carte d'électeur à leurs résidents.

Le directeur de scrutin pour la circonscription de Trois-Rivières, Robert Ricard, estime qu'il est important de tout mettre en oeuvre pour que tous citoyens canadiens puissent voter. On doit le reconnaître avec une photo et on doit avoir une preuve d'adresse.

Or, peu de personnes dans ce contexte se prévalent de ce droit. Le directeur de scrutin estime que cinq personnes en situation d'itinérance ont voté lors du vote par anticipation.

La directrice clinique du Centre le Havre, Karine Dahan, n'est pas surprise que peu de personnes en situation d'itinérance aient voté. Elle souligne que son organisme prévoit tout de même des mesures pour accompagner leurs résidents dans ce processus. « C'est un droit qui est acquis à tous. Donc, on fait en sorte qu'ils aient accès à l'information, et qu'ils puissent avoir accès aux cartes d'électeurs qu'ils leur sont remises. Puis, on met en place aussi la possibilité de les accompagner, explique Mme Dahan.

Mauricie et Centre du Québec

Pauvreté