•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau nom de la Société Saint-Thomas-d'Aquin est maintenant connu

Un drapeau rouge, blanc et bleu avec une étoile jaune dans le coin gauche, planté dans une platebande de verdure devant un église blanche en bois.

Le drapeau de l'Acadie devant l'église Saint-Augustin à Rustico, à l'Île-du-Prince-Édouard, durant le Congrès mondial acadien 2019.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

François Pierre Dufault

Le nouveau nom de la Société Saint-Thomas-d'Aquin (SSTA) est maintenant connu. À moins d'un revirement de dernière minute, l'organisme devrait prendre le nom de Société acadienne et francophone de l'Île-du-Prince-Édouard. Mais quel acronyme préférera-t-on? SAFIPE? SAFILE? Les paris sont ouverts.

Un changement de nom est dans les cartons de l'organisme porte-parole de la francophonie insulaire depuis déjà deux ans. Les membres de cette société qui doit son nom à un religieux italien du 13e siècle estiment qu'il est temps d'adopter une appellation plus représentative de la communauté acadienne et francophone d'aujourd'hui.

Au cours des dernières semaines, la SSTA a mené des consultations publiques, à la fois en ligne et en personne, et lors de différentes rencontres à travers la province. La direction de l'organisme avait prévu de retenir deux suggestions afin de les soumettre à un vote en ligne, ouvert à toute la communauté.

Toutefois, la directrice générale Isabelle Dasylva-Gill explique qu'une proposition est clairement ressortie des consultations.

Le nom qui est ressorti à l'unanimité au niveau du conseil d'administration était équivalent à ce que la communauté avait proposé en majorité.

Isabelle Dasylva-Gill, directrice générale de la Société Saint-Thomas-d'Aquin

En principe, le nom de Société acadienne et francophone de l'Île-du-Prince-Édouard devrait être entériné par les membres de l'actuelle SSTA lors de la prochaine assemblée générale annuelle de l'organisme, le 26 octobre.

Nous avons lancé [jeudi] un autre sondage, vraiment direct, avec la proposition de nom, précise Isabelle Dasylva-Gill en entrevue à l'émission Le réveil Île-du-Prince-Édouard. Nous demandons aux gens si [ce nom] reflète bien le mandat de l'organisme porte-parole de notre communauté acadienne et francophone aujourd'hui. C'est ça, la question fondamentale.

Par le biais de ce sondage en ligne, la SSTA invite aussi la communauté à se prononcer sur le nouvel acronyme de l'organisme porte-parole. Les personnes sondées peuvent choisir entre l'acronyme SAFIPE, qui est formé de la première lettre de chaque mot de la nouvelle appellation, ou SAFILE, qui fait référence à l'île et qui s'apparente aussi à l'expression populaire ça file.

Une fois que le nouveau nom et le nouvel acronyme auront été adoptés, l’équipe de la SSTA entreprendra la conception d'un nouveau logo et d'un nouveau site Internet, qui devraient être dévoilés au début de l’année 2020.

Le nom de saint Thomas d'Aquin ne disparaîtra toutefois pas complètement, puisqu'il sera par la suite donné à la Fondation acadienne d'aide aux étudiants, qui est gérée par l'organisme porte-parole de la francophonie insulaire.

Au moment de sa création en 1919, la SSTA avait pour objectif d'amasser des fonds destinés à l'éducation de la jeunesse acadienne. Il n'était donc pas étonnant, à l'époque, que l'organisme prenne le nom du prêtre dominicain du Moyen-Âge qui avait été proclamé saint patron des écoles et des universités catholiques par le pape Léon XIII quelques décennies plus tôt.

La Société Saint-Thomas-d'Aquin a célébré les 100 ans de sa fondation à la fin août.

Île-du-Prince-Édouard

Francophonie