•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le néo-démocrate Guy Caron se dit le mieux placé pour un éventuel gouvernement minoritaire

Guy Caron.

Le néo-démocrate Guy Caron se dit satisfait de son bilan de campagne.

Photo : Radio-Canada

Miriane Demers-Lemay

Le candidat néo-démocrate et député sortant dans Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Guy Caron, mise sur son bilan et son expérience à Ottawa pour obtenir le vote des électeurs. Il croit être le candidat le mieux outillé pour représenter la région si les projections d’un gouvernement minoritaire se concrétisent.

Être un nouveau député à Ottawa, ça prend au moins un an pour s'acclimater. Si le nouveau Parlement, le gouvernement minoritaire dure un an et demi, on a à peine eu le temps de s'acclimater qu'on est déjà en campagne électorale, explique le candidat, qui estime que les gouvernements minoritaires durent en moyenne de 18 à 24 mois.

Dans ce contexte, je pense que ce sera à l'avantage de la circonscription d'élire quelqu’un qui est déjà présent, qui a déjà fait ses preuves et qui pourra tirer son épingle du jeu dans un gouvernement minoritaire, dit le néo-démocrate, qui représente la circonscription depuis 8 ans et qui espère conserver son siège.

Notre dossier Élections Canada 2019

Un bilan de campagne régionaliste

Guy Caron mise notamment sur son bilan en tant que député, sur sa campagne axée sur des enjeux régionaux pour remporter l’élection. Il affirme que les électeurs le reconnaissent et sont satisfaits de son travail et dit n’avoir jamais reçu de commentaire négatif quant à son travail.

Le député trace un bilan positif de sa campagne, qu’il qualifie de « prorégionaliste ». Agriculture, foresterie, transports, infrastructures ou télécommunications : Guy Caron rappelle qu’il a présenté plusieurs solutions pour répondre à différents enjeux touchant particulièrement la région.

Le député sortant et candidat du NPD, Guy Caron, discute avec des personnes âgées dans un centre communautaire de Rimouski.

Le député sortant et candidat du NPD, Guy Caron, a rencontré des personnes âgées dans un centre communautaire de Rimouski pendant sa campagne.

Photo : Radio-Canada / Marc Godbout

On a des enjeux qui sont majeurs, on doit en parler et on doit parler avec une perspective régionale, ce que j’ai fait tout au long de la campagne, pour exposer le problème et présenter des solutions, dit-il.

Le néo-démocrate dit avoir confiance, mais admet que beaucoup d’incertitudes demeurent quant à l’issue des élections. On va vers des élections dont les résultats sont imprévisibles, avec les libéraux et les conservateurs en chute au Québec, et où le NPD et le Bloc sont en montée, observe-t-il.

Quelques jours avant les élections, plusieurs électeurs de la circonscription disent d’ailleurs être toujours indécis quant à leur intention de vote.

Bas-Saint-Laurent

Politique fédérale