•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résultats scolaires : le Nouveau-Brunswick veut prioriser la littératie

Des élèves lèvent la main dans une classe.

Le ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick veut améliorer les résultats des élèves francophones en lecture et en écriture.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick estime que l’amélioration des compétences des élèves francophones en matière de lecture et d’écriture doit être prioritaire au cours des prochaines années.

Le ministère présente vendredi le résultat de l’évaluation provinciale 2018-2019 du rendement des élèves en plusieurs matières.

Les élèves dans le secteur francophone, rappelle-t-on, se sont améliorés en mathématique, en sciences et en technologie au cours des cinq dernières années. Leurs résultats en lecture, toutefois, demeurent stables.

Le ministère conclut qu’il est pertinent de faire de l’amélioration des compétences en littératie un objectif prioritaire des plans d’éducation de 10 ans.

Nous savons que la littératie constitue la base de la réussite dans tous les domaines de la vie, et c’est pourquoi l’amélioration des résultats en littératie dans les deux secteurs est l’une des grandes priorités de notre gouvernement. Si nous voulons bâtir un système d’éducation de première classe, nous devons veiller à ce que nos enfants soient les premiers en littératie et en mathématiques, et non les derniers, a déclaré le ministre de l’Éducation, Dominic Cardy.

Quelques faits saillants des évaluations 2018-2019

  • 76 % des élèves francophones de quatrième année ont réussi l’évaluation provinciale en écriture, qui était organisée pour la première fois;
  • 72 % des élèves francophones de sixième année ont réussi l’évaluation provinciale en mathématiques, comparativement à 61 % en 2018;
  • 79 % des élèves francophones de huitième année ont réussi en sciences et technologies, contre 68 % en 2014;
  • 77 % des élèves francophones ont réussi l’évaluation en mathématiques de 10e année dans le parcours avancé B et C, contre 58 % en 2015.

Nouveau-Brunswick

Éducation