•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il manque toujours des médecins de famille en Outaouais

La médecine de famille.

L’accès à un médecin de famille et la pénurie d’effectifs dans la région de l’Outaouais sont au coeur des discussions à l’assemblée générale annuelle de l’Association des médecins omnipraticiens de l’Ouest du Québec.

Photo : iStock / freemixer

Radio-Canada

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec évalue qu’il manque actuellement 25 médecins omnipraticiens dans la région de l’Outaouais par rapport aux besoins observés.

En marge de l’assemblée générale annuelle de l’Association des médecins omnipraticiens de l’Ouest du Québec qui a lieu à Gatineau, Louis Godin, président de la Fédération, demande une plus grande contribution des spécialistes en milieu hospitalier afin de résoudre la pénurie d’effectifs toujours évaluée à plusieurs centaines de médecins omnipraticiens dans l’ensemble de la province.

L’ajout d’autres professionnels, notamment d’infirmières, dans les cliniques médicales, un soutien administratif adéquat en établissement et un accès simplifié et amélioré aux consultations spécialisées et aux plateaux techniques seraient plus que jamais de mise afin d’assurer la pérennité de la qualité des soins médicaux dans la région, a déclaré le Dr Louis Godin lors du point de presse vendredi.

Dans la région de l'Outaouais, c’est maintenant 82,5 % de la population qui est prise en charge par un médecin de famille, comparativement à 60,8 % en 2014.

Les médecins de famille du Québec ont répondu présents comme jamais au cours des dernières années en réussissant le tour de force de prendre en charge 1,1 million de patients supplémentaires tout en consacrant toujours près de 40 % de leur charge de travail à prodiguer des soins en milieu hospitalier, a mentionné le président Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.

Un nouvel hôpital pour l'Outaouais

Le Dr Godin ne croit pas que l’engagement du premier ministre François Legault, sur la construction d'un hôpital régional, comblerait ce manque de médecins omnipraticiens.

Le Dr Louis Godin répond aux questions des journalistes.

Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.

Photo : Radio-Canada

C’est sûr que, si vous construisez un nouvel hôpital dans la région, 170 lits, ça va prendre des médecins de famille pour faire fonctionner la salle d’urgence, pour faire une certaine partie de l’hospitalisation. C’est sûr que c’est une pression supplémentaire sur les effectifs, a précisé M. Godin.

De son côté, le Dr Marcel Guilbault, président de l’Association des médecins omnipraticiens de l’Ouest du Québec, est d'avis que la création d'une faculté de médecine satellite en Outaouais comblera une partie de la pénurie.

Ça va nous aider au niveau du recrutement d'avoir une faculté de médecine satellite en région où les médecins seront formés du début à la fin, a-t-il dit.

Le Dr Louis Godin affirme que la politique, entre 2014 et 2018, a découragé la relève médicale à faire le choix de la médecine familiale et poussé de nombreux médecins d’expérience à la retraite.

C’est un constat qui fait mal, mais qui est difficilement contestable quand on sait que le Québec, au tournant des années 2000, comptait un nombre équivalent de médecins de famille et de médecins spécialistes, alors qu’aujourd’hui la province compte 1000 spécialistes de plus, a mentionné le Dr Godin.

Ottawa-Gatineau

Santé publique