•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les manifestants d'Extinction Rebellion quittent le pont Laurier à Ottawa

Des gens sur le pont Laurier à Ottawa.

Une centaine de militants écologistes manifestent vendredi sur le pont Laurier à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Claudine Richard

Radio-Canada

Des militants écologistes du groupe Extinction Rebellion ont commencé à plier bagage vers 16 h, vendredi, après avoir occupé le pont Laurier à Ottawa depuis 10 h.

Le pont a été complètement rouvert à la circulation vers 16 h 30, vendredi, après un peu plus de six heures d'occupation par une centaine de militants.

Cet acte de désobéissance civile mené par le groupe européen Extinction Rebellion vise à éveiller le cœur de toute la population, selon une porte-parole du groupe.

Quand j’étais enceinte, je pensais tout le temps à ces problèmes et au monde dans lequel mes filles vont habiter, a souligné Erin Absou-Abssi, une manifestante venue sur place avec sa jeune fille. C’est pour ça que j’agis. J’étais quelqu'un qui regardait les autres agir, et maintenant, je n'ai pas le choix, c’est à moi de le faire.

Qui sont-ils?

Né au Royaume-Uni en octobre 2018, le groupe s’est fait connaître par des coups d’éclat dans plusieurs capitales au printemps dernier. Le nom du groupe fait référence au besoin de se rebeller devant la menace d’extinction qui, selon certaines études scientifiques, pèse sur environ un million d'espèces animales et végétales, explique Louis Ramirez, coordonnateur des communications pour Extinction Rebellion Québec. Les deux tiers des populations de vertébrés pourraient disparaître d’ici 2020, d’après l’indice Planète vivante du World Wildlife Fund (WWF).

Nous nous excusons d’avance pour la gêne occasionnée, mais le coût n’est rien comparé à la dévastation sociale, environnementale et économique à laquelle nous serons tous confrontés si nous ne changeons pas de cap immédiatement, peut-on lire dans un communiqué du groupe militant.

Au cours des dernières semaines, plus d’une centaine de militants du groupe Extinction Rebellion ont bloqué des ponts à Montréal, Vancouver, Edmonton, Toronto et Halifax.

Les militants écologistes demandent aux gouvernements d’agir maintenant pour mettre fin à la perte de biodiversité et réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) à net zéro d'ici 2025.

Avec les informations de Claudine Richard

Ottawa-Gatineau

Environnement