•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le site « Le Cap-Breton si Donald Trump gagne » dépoussiéré en prévision de 2020

Une photo des couleurs d'automne le long de la piste Cabot, au Cap-Breton

Le site vante les attraits naturels du Cap-Breton, sa culture et son coût de la vie abordable.

Photo : CBC/Elizabeth McMillan

Radio-Canada

Un animateur de radio du Cap-Breton avait connu un grand succès et une renommée pratiquement internationale en lançant le site web « Le Cap-Breton si Donald Trump gagne » avant les dernières élections américaines. Rob Calabrese vient de mettre son site à jour en fonction des élections américaines de 2020.

Les peurs des gens se sont concrétisées, affirme-t-il en entrevue. Il dit continuer à recevoir des messages d’Américains qui songent à déménager au Canada.

Il les prévient que le processus d’immigration est ardu et leur souhaite bonne chance. C’est tout ce que je peux faire, légalement, dit celui qui avait créé le site web, à l’origine, pour rire.

Rob Calabrese souriant interviewé dans son studio de radio.

Rob Calabrese interviewé par une journaliste de CNN en 2016, à Sydney, au Cap-Breton.

Photo : La Presse canadienne / Vaughan Merchant

Pour près d’un million d’internautes qui avaient visité son site web au cours des mois suivant sa mise en ligne, en février 2016, l’affaire était au contraire très sérieuse. Des milliers de personnes avaient écrit à Rob Calabrese pour lui demander comment faire pour déménager au Cap-Breton.

Le site vante les attraits naturels du Cap-Breton, la culture diversifiée de ses résidents et son coût de la vie abordable.

Rob Calabrese a notamment mis à jour le message d’accueil de son site : Maintenant que vous avez vécu avec votre nouveau président, quel bilan faites-vous? [...] Ses rapports avec des stripteaseuses, des enfants [réfugiés] en cage, son amitié avec Poutine, son déni des changements climatiques chaque fois qu’il neige… [...] Si vous pensez encore vous échapper si Donald Trump gagne en 2020, je vous conseille de songer au Cap-Breton.

Une photo qui montre une maisonnette de bois près d'une falaise en bord de mer, au Cap-Breton.

Une page du site « Cape Breton if Donald Trump Wins Again »

Photo : Site web Cape Breton if Donald Trump Wins Again

Une Californienne, Park Rubin, avait vu une annonce faisant la promotion du Cap-Breton en 2016 et l’avait partagée sur les médias sociaux.

Elle-même avait exclu de franchir le pas parce que personne dans sa famille n’apprécie le climat nordique, mais elle pourrait y songer si un nouveau président n’est pas élu l’an prochain.

Honnêtement, notre pays est assez divisé. Il y a des gens qui l’adorent [Donald Trump] et franchement, je n’arrive pas à comprendre pourquoi!

Park Rubin, Californienne

Nous en parlons pratiquement tous les soirs autour de la table, au souper, reconnaît-elle, à propos d’un déménagement possible au Canada.

Avec les renseignements de Brent Kelloway, CBC

Nouvelle-Écosse

Élections internationales