•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des municipalités vont partager des voitures électriques avec leurs résidents

La voiture porte le logo du projet pilote

Cinq municipalités francophones au Nouveau-Brunswick vont partager des voitures électriques avec leurs résidents, comme celle-ci garée à côté de l'hôtel de ville de Dieppe.

Photo : Radio-Canada / Pierre Fournier

Radio-Canada

Cinq municipalités francophones au Nouveau-Brunswick participent à un projet pilote de voitures électriques auxquelles le public aura accès durant certaines heures.

Les collectivités participantes sont les suivantes : Dieppe, Beresford, Saint-Quentin, Shippagan et Tracadie.

Le projet pilote est lancé par l'Association des municipalités francophones du Nouveau-Brunswick (AFMNB) avec la collaboration de la firme de consultants YHC Environnement, qui se spécialise en environnement et en énergie.

Beaucoup de gens s’interrogent au sujet des voitures électriques et de leur efficacité, explique le maire de Petit-Rocher et président de l’AFMNB, Luc Desjardins. Il espère que le projet contribuera à les renseigner.

Il s'agit du projet pilote SAUVéR, acronyme du Système d'autopartage avec véhicule électrique en région.

C’est une première étape, souligne le maire Desjardins. Les cinq municipalités vont compter 10 véhicules électriques d’ici l’année prochaine et elles espèrent que d’autres leur emboîteront le pas. C’est un bon exemple pour nos communautés, dit-il.

Le personnel des cinq municipalités aura un accès prioritaire aux véhicules électriques durant le jour, précise M. Desjardins. Le public pourra les réserver en ligne pour s’en servir la nuit ou la fin de semaine. Il sera même possible de faire une réservation pour une excursion hors de la municipalité.

Luc Desjardins en entrevue

Le maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins, espère que le projet contribue à informer les gens au sujet des véhicules électriques.

Photo : Radio-Canada / Pierre Fournier

La Fédération canadienne des municipalités contribue au financement nécessaire à l’achat des véhicules et à l’installation de bornes de recharge, ajoute M. Desjardins. Chaque municipalité participante doit décider si ses résidents devront payer pour avoir accès aux voitures électriques.

Le projet pilote cadre dans les priorités de la Ville de Dieppe, indique le maire Yvon Lapierre. C’est un moyen d’aider des résidents, souligne-t-il. C’est aussi un moyen pour la Municipalité d’atteindre son but de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 6 % d’ici cinq ans.

Yvon Lapierre en entrevue

Dieppe va commencer avec deux voitures électriques, indique le maire Yvon Lapierre.

Photo : Radio-Canada / Pierre Fournier

Il ne s’agit pas de réinventer la roue, car ce genre de programme a déjà fait ses preuves ailleurs, affirme M. Lapierre.

Dieppe, pour sa part, va commencer avec deux véhicules électriques, ajoute le maire Lapierre. Il espère que d’autres organismes se joignent au mouvement.

Avec des renseignements de Kate Letterick, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Affaires municipales