•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gazoduc de GNL Québec inquiète des producteurs agricoles

Conduite de gaz naturel.

L’UPA demande que des compensations financières soient offertes à ceux qui pourraient être touchés par le projet.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Le projet de gazoduc s'est invité au congrès de l'Union des producteurs agricoles (UPA) à Dolbeau-Mistassini. Le tracé de la conduite de 750 km entre l'Ontario et le Saguenay préoccupe certains agriculteurs.

Selon le président régional de l'UPA, l'aménagement d'un corridor nuirait à l'exploitation des terres, attirerait les quads et les motoneigistes et empêcherait les propriétaires de forêts privées d'opérer leur machinerie.

L’organisation ne prend pas position pour ou contre. Ce qu’on veut, c’est d’avoir le moins d’impact sur nos producteurs agricoles.

Mario Théberge, président de l'UPA au Saguenay-Lac-Saint-Jean
Des producteurs agricoles écoutent une conférence.

Plus d’une centaine d’agriculteurs de la région ont assisté au 89e congrès annuel de l’UPA.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

L’UPA demande à ce que le tracé soit revu et que des compensations financières soient offertes à ceux qui pourraient être touchés par le projet de GNL Québec. Ils seraient une quarantaine selon l'organisation.

Lors du congrès, les producteurs agricoles ont également discuté de la complexité du programme qui permet d'embaucher des travailleurs étrangers et du régime fiscal des entreprises.

Avec les informations de Mélissa Paradis

Des agriculteurs assistant à une conférence

Le conférencier Yves Plourde a offert des outils aux agriculteurs pour faire face aux défis du milieu.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Saguenay–Lac-St-Jean

Agriculture