•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nettoyage des débris d’arbres pourrait prendre un an, selon la Ville de Winnipeg

Radio-Canada

L'ampleur des dégâts causés par la tempête de neige de vendredi est indescriptible d’après la responsable de la gestion des arbres de la Ville de Winnipeg Martha Barwinsky. Elle affirme qu’il faudra probablement un an pour nettoyer tous les débris d’arbres et environ cinq ans pour achever le reboisement requis.

Les autorités municipales estiment qu’au moins 30 000 arbres appartenant à la Ville ont été touchés par la tempête. Ce chiffre n’inclut pas les arbres qui se trouvent sur des propriétés privées.

Mme Barwinsky explique qu'il faudra attendre trois semaines pour que la Ville puisse s'attaquer au nettoyage des arbres situés sur les propriétés privées.

Présentement, les équipes municipales concentrent leur effort sur le nettoyage des branches cassées et des arbres endommagés qui posent un danger, dit-elle. Après cette étape, les équipes passeront au nettoyage des débris qui jonchent les boulevards et autres lieux publics.

Un arbre tombé à cause de la neige.

Certaines voitures des résidents du quartier de Wolseley de Winnipeg ont été coincées sous des branches d'arbres cassées par le poids de la neige.

Photo : Facebook

La responsable de la gestion des arbres rappelle que les équipes de renfort viendront de Saskatoon, Regina et Calgary avec des camions à godets pour aider les employés de la Ville qui sont rompus à la tâche depuis des jours.

Nous faisons tout ce que nous pouvons, dit-elle, mais c’est un gros projet à gérer.

Elle note que les dommages causés par la tempête aggravent les autres problèmes auxquels sont déjà confrontés les arbres de la ville, notamment la maladie hollandaise de l’orme, les conditions estivales sèches et la présence de pyrales de l’émeraude.

Des milliers d’arbres sur pied doivent être détruits à cause d’infestations d’insectes et de maladies.

Le maire Brian Bowman a déclaré jeudi qu’il y avait beaucoup d’incertitude dans cette gestion de crise, car le financement du gouvernement provincial n’était pas encore assuré.

Nous travaillons actuellement sur le plan administratif pour obtenir de meilleures indications du gouvernement sur ce qui sera probablement soutenu par la province, a-t-il dit, et ceci nous aidera à mieux coordonner nos ressources collectives.

Brian Bowman debout à un lutrin avec derrière lui sur sa gauche Jason Shaw, .

Samedi, au lendemain de la tempête, le maire Bowman et le chef adjoint du service des incendies de Winnipeg, Jason Shaw, ont fait le point sur les dégâts. Dimanche, le maire a déclaré l'état d'urgence.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Malgré ces zones d’ombres, il a précisé que le service municipal ne lésine pas sur les moyens pour desservir les populations.

Afin de mieux accommoder les citoyens qui nettoient les arbres et les branches tombés dans leur propriété, la Ville prolonge temporairement les heures d’ouverture de ses dépôts de recyclage et de compostage 4R, y compris la décharge du chemin Brady. Ils seront ouverts de 10 h à 20 h jusqu’à dimanche.

De plus, à partir de vendredi, la décharge du chemin Summit nord-ouest sera ouverte aux résidents du lundi au vendredi de 9 h à 18 h et les fins de semaine de 9 h à 17 h.

Mme Barwinsky demande à tous les citoyens de Winnipeg d’être vigilant et patient en cette période de crise. Pendant que vous conduisez, que vous marchez, regardez autour de vous. Faites attention aux branches cassées, dit-elle.

Manitoba

Incidents et catastrophes naturelles