•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête politique autour d'un 6e lien entre Gatineau et Ottawa

Le pont Alexandra, entre Ottawa et Gatineau.

Le pont Alexandra, entre Ottawa et Gatineau. (archives)

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Le désaccord politique autour d'un 6e pont dans la région est plus présent que jamais. La Commission de la capitale nationale (CCN) a retiré un appel de propositions à la suite d'une intervention du maire de Gatineau, provoquant l'ire du candidat libéral Steven MacKinnon.

L'appel de propositions de la CCN avait un objectif , soit trouver un consultant pour faire un plan intégré de transport  régional. 

Une autre version de ce texte indiquait que l'appel de propositions de la CCN avait deux objectifs. Il n'y en avait qu'un seul, trouver un consultant faire un plan intégré de transport  régional.

L'appel de proposition de la CCN a été annulée à la suite de l'intervention du maire de Gatineau. Il estime que la CCN devrait, avant de lancer cette démarche, consulter ses partenaires, les deux sociétés de transport qui relèvent des deux villes.

Steven MacKinnon, député libéral sortant de la circonscription de Gatineau, s'est dit surpris par la démarche entreprise par Maxime Pedenaud-Jobin. Il a rappelé que les ponts sont de juridiction fédérale et que, selon lui, ce 6e lien est un besoin mainte fois exprimé par les Gatinois.

Je ne sais pas s'ils ont compris la même chose avant les dernières élections municipales, je ne sais pas si le choix était tout aussi clair avant les dernières élections municipales. Mais le choix est très clair aujourd'hui pour les électeurs de Gatineau, a lancé M. MacKinnon.

Pour sa part, le maire de Gatineau dit ne pas être contre un 6e pont dans le futur, mais il croit que la démarche doit être plus sérieuse qu'une promesse électorale.

Le plan qu'on doit faire, c'est tout le monde ensemble.

Maxime Pedenaud-Jobin, maire de Gatineau

Il a réitéré sa position sur le sujet. Mon objectif, c'est de trouver des solutions au transport, [...] à la congestion et des solutions qui fonctionnent. Pour que ça fonctionne, il faut que les partenaires [OC Transpo, Société de transport de l'Outaouais et CCN] soient là, que les deux villes soient là. Ce que les gens veulent, c'est ne plus être pognés dans leur auto ou dans des autobus eux-mêmes congestionnés, a -t-il expliqué.

MacKinnon et Pedneaud-Jobin critiqués

Sylvie Goneau, candidate conservatrice dans Gatineau et ancienne conseillère municipale, a accusé M. MacKinnon de manquer de respect aux maires de Gatineau et d'Ottawa, ainsi qu'à leurs conseils municipaux. Selon elle, tout le monde doit être à la même table avec ce projet de 6e lien avec lequel elle est d'accord.

Là, on a le député de la région qui va discréditer un élu, un maire d'une ville, parce que le maire n'est pas d'accord avec sa position. C'est vraiment dommage qu'on soit rendu à faire de la petite politique comme ça, a regretté Mme Goneau.

La conseillère du district du Parc-de-la-Montagne–Saint-Raymond a pour sa part fustigé le maire de Gatineau. Louise Boudrias croit que l'intervention du maire auprès de la CCN va non seulement retarder la nouvelle étude, mais démontre que le maire n'appuie pas un tel projet. La conseillère rappelle que la construction d'un pont dans l'est est prévue au schéma d'aménagement de la ville depuis longtemps.

C'est un signe flagrant que le maire ne veut pas de pont, il n'en a jamais voulu, a-t-elle soutenu. Je trouve ça triste, parce qu'il faut évaluer toutes les options qu'on a devant nous pour être en mesure par la suite de prendre des décisions, la Municipalité avec les autres paliers gouvernementaux.

Pour sa part, la CCN va lancer de nouveaux appels de propositions dans les prochaines semaines et s'est engagée à travailler davantage avec les villes.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique municipale