•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y aura « toujours des imprévus » dans le projet du tramway, dit Régis Labeaume

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec

Photo : Ville de Québec

Radio-Canada

Revenant sur les retards de conception du pôle d’échange ouest, qui doit être aménagé sur les terrains du Phare à Sainte-Foy, Régis Labeaume affirme qu’il « y aura toujours des imprévus » compte tenu de l’ampleur du projet de réseau de transport structurant.

Le maire ajoute même que la population de Québec doit s’attendre à d’autres changements d’ici sa mise en service dans sept ans.

Des projets de cette envergure-là, il y a toujours des ajustements. Dormez en paix, ça va bien aller. Il va encore y avoir des changements, c'est la nature de ces projets-là, a déclaré le maire de Québec.

Même si un règlement municipal a été voté pour assurer la livraison du pôle d’échange ouest avant le 1er janvier 2022, Régis Labeaume estime que le retard annoncé n’aura pas d’impact sur le projet de tramway dans son ensemble.

Le réseau, il part en 2026, quatre ans plus tard, a rappelé Régis Labeaume.

La station Le Phare sera notamment un pole d'échange, selon les prévisions actuelles.

La station Le Phare sera notamment un pole d'échange, selon les prévisions actuelles.

Photo : Courtoisie

On ne poussera pas trop fort la machine pour [ne pas] faire des erreurs. On va prendre notre temps et on va bien faire les choses.

Régis Labeaume, maire de Québec

Développement sur Laurier

Régis Labeaume assure que le délai imposé au promoteur du Phare, Michel Dallaire, n’est pas un désaveu de son projet immobilier. Le maire souhaite toujours qu’une tour de 65 étages et trois autres bâtiments d’envergure voient le jour sur le boulevard Laurier.

C’est malheureux pour Michel Dallaire, je le sais, mais c’est notre agenda qui prime dans tout ça et ça a des conséquences pour eux. Je veux lui dire, à lui et aux investisseurs dans le projet, qu’ils sachent qu’on désire ce projet-là.

Le maire ajoute que l’engouement des terrains à proximité du réseau de transport structurant commence à se faire sentir, principalement dans le secteur du boulevard Laurier.

L’entrée de Québec est tellement laide, décourageante, déprimante que tout le côté nord doit se bâtir. [...]Il y a eu beaucoup de transactions dans les dernières années et très franchement, les gens dans le marché sentent que le tramway s’en vient.

Québec

Transport en commun