•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projections démographiques : déclin dans Charlevoix, boom au nord de Québec

Un vieil homme se tient avec sa canne.

Le récent bulletin de l'Institut de la statistique du Québec indique que la population sera vieillissante dans la grande région de Québec au cours des prochaines années.

Photo : iStock

Radio-Canada

L'est de la grande région de Québec connaîtra une décroissance et un vieillissement de sa population au cours des prochaines années, tandis que la municipalité régionale de comté (MRC) de La Jacques-Cartier, au nord de Québec, profitera d’un boom démographique majeur.

Ce ne sont là que quelques-unes des conclusions publiées jeudi dans le bulletin Données sociodémographiques en bref de l'Institut de la statistique du Québec. Ce bulletin présente les projections démographiques 2016-2041 des MRC du Québec.

Une baisse importante de la population s’observera dans les MRC de Charlevoix-Est et Charlevoix, avec une diminution de 13 et 6 % respectivement.

Plusieurs facteurs expliquent cette tendance, notamment l’exode des jeunes vers les grandes villes et le taux de fécondité en baisse, explique le démographe Frédéric F. Payeur.

Une femme enceinte touche son ventre.

À l’échelle de la province, la population québécoise est appelée à grimper de 14 % d'ici 2041.

Photo : iStock

S’il n’y a pas d’établissement d’enseignement supérieur, les jeunes vont avoir tendance à se diriger soit vers Québec, soit vers Montréal, souligne-t-il. Et pour la première fois dans l’ensemble du Québec, on a révisé à la baisse notre hypothèse quant au nombre d’enfants par femmes et l’espérance de vie, qui se dirige vers une évolution un peu moins forte que ce qu’on avait projeté précédemment.

Des familles quittent Québec

En revanche, une hausse de la population est prévue dans la MRC de La Jacques-Cartier, qui compte notamment les villes de Lac-Beauport, Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Stoneham-et-Tewkesbury et Sainte-Brigitte-de-Laval. Selon les projections, le nombre d’habitants devrait y grimper de 11 400 d'ici 2041. Il s’agit d’une croissance de 26 %, la 6e plus importante pour une MRC au Québec.

C’est une MRC où les municipalités ont eu tendance à ouvrir des terrains propices aux jeunes familles, explique le démographe. Des jeunes qui habitaient quelques années auparavant à Québec, par exemple, vont s’y acheter des maisons.

La population vieillit partout

Pendant ce temps, la population vieillit dans l'ensemble de la grande région de Québec.

Dans Chaudière-Appalaches, l’âge moyen grimpera à 48 ans en 2041. Il était de 43 ans en 2016.

Le vieillissement de la population dans la région se fait au détriment des 0-19 ans et des 20-64 ans, deux groupes d’âge appelés à décroître.

Les 65 ans et plus représenteront 27 % de la population de la Capitale-Nationale en 2041, puis 31 % de la population de Chaudière-Appalaches en 2041.

À l’échelle de la province, la population québécoise devrait augmenter de 14 % d'ici 2041.

Le Québec comptera plus de neuf millions d'habitants à ce moment-là, toujours selon les prévisions de l'Institut de la statistique du Québec.

Québec

Société