•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ArcelorMittal devra répondre à des accusations de pollution à Fermont

Une photo aérienne de la mine.

La mine de fer d'ArcelorMittal au mont Wright, près de Fermont (archives)

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Accusée d’avoir pollué des eaux en rejetant des substances nocives où vivent des poissons à la mine de Mont-Wright entre 2011 et 2013, la compagnie ArcelorMittal a tenté de contester 29 des 39 chefs d’accusations qui pesaient contre elle.

La Cour supérieure a rejeté sa demande dans un jugement du 5 septembre.

La minière est aussi accusée d’avoir fait des déclarations fausses et trompeuses.

Arcelor Mittal avançait notamment que le juge de l’enquête préliminaire avait commis une erreur en ne prenant pas en considération un fait important révélé par la preuve.

La compagnie estimait que le juge n’avait pas démontré, non plus, l’intention d’Arcelor Mittal de commettre une infraction criminelle.

 Les arguments présentés par la minière n’ont pas convaincu le juge de la cour supérieure Alexandre Boucher. Arcelor Mittal aura donc à répondre à ces 39 chefs d’accusation devant les tribunaux.

Côte-Nord

Pollution