•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’agrile du frêne gagne du terrain à Trois-Rivières

Des galeries creusées par les larves de l'agrile sous l'écorce d'un frêne.

Originaire d'Asie, l'agrile du frêne est présent au Canada au moins depuis 2002.

Photo : Radio-Canada / Normand Grondin

Radio-Canada

La Ville de Trois-Rivières abattra 88 frênes publics de petite taille présentant plus de 30 % de dépérissement causé par l’infestation de l’agrile du frêne.

L’abattage débutera dans la semaine du 4 novembre et se prolongera jusqu’au 29 novembre, des arbres que l'on remplacera l'an prochain.

Les propriétaires de frênes dépérissants ont le devoir de les abattre selon la réglementation municipale.

L’abattage des frênes est autorisé est uniquement entre le 1er octobre et le 15 mars, c’est-à-dire lorsque l’insecte est inactif.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale