•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis IPE redresse ses finances

Des produits de cannabis sont disposés le long du comptoir des caisses.

Les présentoirs des magasins de cannabis de l'Île-du-Prince-Édouard seront modifiés pour proposer davantage de produits aux clients.

Photo : Julien Lecacheur

Julien Lecacheur

Après six mois difficiles, Cannabis IPE redresse ses finances.

Les premiers mois de la légalisation du cannabis à l'Île-du-Prince-Édouard ont été difficiles.

Les boutiques de la province ont dû composer avec la pénurie de certains produits.

Le quatrième magasin à O'Leary dans la région de Prince Ouest n'a ouvert ses portes qu'en janvier 2019, soit trois mois après la légalisation.

De plus, Cannabis IPE a enregistré un déficit de 500 000 $ à la fin de l'année fiscale, en mars dernier.

Mais depuis, l'été et la saison touristique ont permis à la province de s'ajuster.

Nous devrions terminer le prochain exercice fiscal avec 300 000 $ de bénéfice.

Zach Currie, directeur de Cannabis IPE
Zach Currie regarde la caméra. Il est debout au milieu du magasin de cannabis de Charlottetown.

Zach Currie, le directeur de Cannabis IPE a confiance en l'avenir.

Photo : Julien Lecacheur

Une bonne nouvelle pour la province qui souhaite se servir de cet élan pour améliorer l'expérience client au cours de la prochaine année. Un moyen, selon Zach Currie, de fidéliser la clientèle et ainsi d'augmenter les ventes.

Une tablette disposée dans la boutique de Cannabis IPE de Charlottetown fait la promotion des produits de l'entreprise FIGR.

Cannabis IPE prévoit un bénéfice de 300 000 $ pour la fin de l'année fiscale 2020.

Photo : Julien Lecacheur

Pas de nouveaux magasins, mais de nouveaux produits

Au cours de la prochaine année, Cannabis IPE ne pense pas ouvrir de nouveaux magasins dans la province. Cependant, Zach Currie songe toujours à implanter des boutiques temporaires au pont de la Confédération ainsi qu'à Cavendish.

En attendant, la province se concentre sur l'arrivée des aliments, des boissons, des produits topiques et autres produits infusés de cannabis qui sont désormais légaux.

Nous ne possédons pas encore d'aliments, de boissons ou d'autres produits topiques. Mais nous envisageons de les acheter afin de les vendre dans nos magasins d'ici la mi-décembre.

Zach Currie, directeur de Cannabis IPE
Différents produits de cannabis sont disposés contre l'un des murs de la boutique de Charlottetown.

Cannabis IPE faisait affaire en octobre 2018 avec 11 fournisseurs. Aujourd'hui, 21 entreprises fournissent du cannabis aux boutiques de la province.

Photo : Julien Lecacheur

Cannabis IPE sélectionne actuellement les futurs produits qui seront vendus dans ses magasins. Ensuite, Zach Currie explique que la province enverra sa demande auprès du gouvernement fédéral. Elle devrait recevoir une réponse dans les soixante jours.

Biscuits, bonbons ou autres boissons pourraient donc se retrouver dans toutes les boutiques de l'Île-du-Prince-Édouard d'ici les fêtes de Noël.

Île-du-Prince-Édouard

Économie