•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’UQAT investit de nouveau pour accroître l'accès à la formation universitaire en région

Façade du Centre Mont-Laurier, Laurentides, campus architecture.

Les travaux débuteront d'ici la fin de 2019 pour la construction du satellite de l'UQAT à Mont-Laurier.

Photo : Stéphanie Lapointe

Lise Millette

Un satellite de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) verra le jour à Mont-Laurier, dans les Laurentides. Depuis près de 15 ans, l'UQAT y avait des services, mais avec cet investissement d'un demi-million, elle s'assure d'une présence encore plus marquée.

Au départ, une quarantaine d'étudiants utilisaient les services de l'UQAT à Mont-Laurier, alors que la présente cohorte dépasse les 350 inscriptions. Pour le recteur de l'UQAT, Denis Martel, la demande connaît une croissance marquée.

Il y a une demande de la région de Mont-Laurier pour une formation universitaire. Nous étions un peu coincés dans les locaux du cégep de Saint-Jérôme, alors nous avons trouvé un édifice au centre-ville qui s'est libéré où nous allons pouvoir aménager des classes tout en gardant conservant le lien avec le cégep de Saint-Jérôme, précise Denis Martel.

Denis Martel et Sylvain Blais posent côte à côte dans le lobby du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue.

Denis Martel, recteur de l'UQAT, et Sylvain Blais, directeur général du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue. Présentement, l'UQAT loue des locaux dans le Cégep de Saint-Jérôme à Mont-Laurier.

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Avec ce campus satellite, l'UQAT estime renforcer sa mission d'accessibilité aux études, qui était présente dès sa création en Abitibi-Témiscamingue.

Nous avons développé cette stratégie de déploiement en installant des centres et des campus dans différentes villes de la région et dans le Nord-du-Québec. C'est dans ce contexte-là, qu'une municipalité comme Mont-Laurier nous a approché, ajoute le recteur de l'UQAT.

Rétention en région

Les nouveaux locaux de l'UQAT seront situés dans la Maison de l’entrepreneur au centre-ville de Mont-Laurier. En plus de bonifier les services éducatifs, ajouter un lieu de formation supérieure est aussi un vecteur de rétention de la main-d'oeuvre et du talent en région.

Pour la population de la MRC d'Antoine-Labelle c'est un plus que d'avoir des services universitaires. Ça permet une certaine attractivité et une rétention, remarque Denis Martel.

Les travaux débuteront d'ici la fin de 2019 et l'installation dans les nouveaux locaux est prévue en septembre 2020.

Abitibi–Témiscamingue

Éducation