•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Blanchette-Joncas propose des mesures pour améliorer la vie des moins nantis

Harold LeBel et Maxime Blanchette-Joncas

Le candidat du Bloc québécois dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, en compagnie du député péquiste Harold LeBel

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Radio-Canada

Le candidat du Bloc québécois dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a profité de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté pour rappeler ses engagements électoraux en vue du scrutin du 21 octobre, afin d'améliorer les conditions de vie des moins nantis.

M. Blanchette-Joncas a souligné que 46 % des aînés du Bas-Saint-Laurent ont besoin du Supplément de revenu garanti. Il affirme que son parti souhaite bonifier ce régime de façon à améliorer la sécurité financière de ceux qui en bénéficient.

Maxime Blanchette-Joncas

Le candidat du Bloc québécois dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, estime qu'il manque plusieurs milliers de logements sociaux au Québec.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Il a ajouté que des centaines de personnes sont en attente dans la région pour bénéficier de logements sociaux, c'est pourquoi le Bloc québécois souhaite augmenter le financement de ce type d'infrastructures.

Le logement social, ça prend réellement un réinvestissement progressif. [...] On a besoin de plus de 75 000 logements sociaux au Québec.

Maxime Blanchette-Joncas, candidat du Bloc québécois dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

Depuis les années 90, précisément 1994, il y a eu un désinvestissement du gouvernement fédéral dans les logements sociaux. La stratégie nationale du logement, présentement, ne va pas correspondre aux objectifs. C'est le directeur parlementaire du budget, également, à Ottawa, qui l'a mentionné. On souhaite que ça représente 1 % du budget annuel du gouvernement fédéral. Ça va représenter des sommes de trois milliards [de dollars] au total. Ça va également répondre aux besoins présentement très criants, a mentionné le candidat.

Notre dossier Élections Canada 2019

Le député péquiste et porte-parole en matière de pauvreté, Harold LeBel, accompagnait le candidat du Bloc lors de son annonce.

Il a affirmé que le gouvernement fédéral a un rôle important à jouer dans la lutte contre la pauvreté et que les électeurs devaient voter en ce sens lors du scrutin du 21 octobre.

Avec les informations de Julie Tremblay

Bas-Saint-Laurent

Politique fédérale