•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un studio multimédia en expansion à l'église de Saint-Adrien

Le projet 1606 a transformé l'église en lieu de rassemblement culturel pour la collectivité.

Le projet 1606 a transformé l'église en lieu de rassemblement culturel pour la collectivité, dont le Bureau estrien de l'audiovisuel et du multimédia fait partie des locataires.

Photo : www.facebook.com/projet1606/

Radio-Canada

Déjà convertie en lieu communautaire regroupant différentes entreprises depuis plus d'un an, l'ancienne église de Saint-Adrien recèlera à compter de janvier un plateau de tournage, des studios d'enregistrement, de montage et de mixage qui compléteront son studio multimédia.

Le Bureau estrien de l'audiovisuel et du multimédia (BEAM), un organisme qui souhaite rassembler les différents artisans du milieu, pourra ainsi compter sur les outils de production dont il a besoin sous un même toit.

En plus de profiter du studio aménagé dans l'église de Saint-Adrien, les membres de l'organisme louent des équipements à la fine pointe de la technologie. Pas besoin d'aller louer des équipements à Montréal, lance Véronique Vigneault, directrice générale du BEAM.

Déjà une cinquantaine de membres font partie du BEAM. Des travailleurs provenant de différent horizon; producteurs, réalisateurs, scénaristes, des maquilleuses, toute sorte de corps de métier, énumère la directrice générale.

On a décidé de créer un réseau entre les travailleurs de l'audiovisuel et du multimédia pour que chacun puisse travailler avec les autres, lance avec enthousiasme Véronique Vigneault.

Depuis les débuts de l'organisme en janvier dernier, une vingtaine de tournages ont eu lieu.

Pour elle, l'Estrie se distingue de la métropole à plusieurs égards. On travaille en complément avec Montréal. Ce qu'on offre en région, ce sont des décors qui sont complètement différents et une expérience.

L'organisme fait aussi de l'accompagnement pour les demandes de permis et offre des plateaux de tournage zéro déchet, une primeur dans l'industrie, selon la directrice générale.

Le BEAM est locataire de l'église qui appartient au projet 1606 de Pierre-Philippe Côté, aussi connu sous son nom d’artiste Pilou.

Ce lieu-là était au centre d'une communauté et permettait aux gens d'échanger, de travailler ensemble. L'idée, c'est de garder cette vocation.

Véronique Vigneault, directrice générale du BEAM

Des fonds privés ont été investis dans le projet, tout comme du financement du ministère de la Culture et des Communications et de Desjardins.

Le lancement officiel du BEAM s'est fait ce midi au Festival du nouveau cinéma de Montréal.

Estrie

Arts visuels