•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des saumons malades détectés avant la mort de 2,6 millions de poissons

Des restes des saumons morts recouvrent des roches.

Depuis des semaines, les restes des saumons morts recouvrent les plages près de la ferme piscicole Northern Harvest, sur la côte sud de Terre-Neuve.

Photo : CBC / Chris O'Neill-Yates

Radio-Canada

La ferme piscicole Northern Harvest révèle qu’elle avait détecté la présence d'une maladie quelques semaines avant la mort de 2,6 millions de saumons dans des enclos près des côtes terre-neuviennes.

Pourtant, la compagnie aquacole nie que la présence de l’anémie infectieuse du saumon (AIS), une maladie qui ne pose aucun danger pour la santé humaine, a contribué à la mortalité massive de ces poissons.

Northern Harvest a répété mercredi que les quelque 5000 tonnes de saumons morts à sa ferme en septembre dernier ont péri à cause des températures élevées dans la baie de Plaisance.

L’Agence canadienne d'inspection des aliments a indiqué mardi que l'AIS avait été détectée chez des saumons dans 5 des 166 enclos à la ferme piscicole en juillet et en août dernier. Avant cette divulgation, Northern Harvest n'avait jamais avisé le public de la présence de la maladie à la ferme piscicole.

Un liquide rose jaillit d'un bateau.

Un mélange rose d'eau de mer et de chair de saumon jaillit de l'un des bateaux utilisés pour nettoyer les installations à la ferme piscicole Northern Harvest.

Photo : CBC /Chris O'Neill-Yates

La compagnie indique qu’elle a rapidement pris des mesures pour répondre au problème. Par précaution, 120 000 poissons ont immédiatement été retirés de l’eau et envoyés à une usine de transformation.

Certains groupes environnementaux soutiennent que l'absence de divulgation proactive de Northern Harvest montre que les entreprises aquacoles doivent être mieux réglementées.

Cette industrie se caractérise par la tromperie, les déclarations erronées et les déclarations qui ignorent les faits, lance Leo White, porte-parole de la Coalition for Aquaculture Reform, un organisme qui regroupe des environnementalistes et des scientifiques à Terre-Neuve-et-Labrador.

Selon M. White, les événements sur la côte sud de Terre-Neuve montrent que les compagnies aquacoles ne méritent pas la confiance du public.

La Fédération du saumon Atlantique a exprimé jeudi le souhait que la province relance l'évaluation environnementale d'un projet d'expansion à une écloserie près de Stephenville. L'écloserie appartient à la compagnie norvégienne Mowi, qui est aussi la propriétaire de la ferme de Northern Harvest sur la côte sud de Terre-Neuve.

Le directeur général de Northern Harvest, Jamie Gaskill, a déclaré la semaine dernière que sa compagnie se concentrait trop sur le nettoyage des enclos et pas assez sur les communications avec le public.

Northern Harvest a attendu trois semaines avant de confirmer aux médias qu’un incident s'était produit à sa ferme. Elle n'a divulgué le nombre total de saumons morts que deux semaines plus tard.

Le ministre provincial des Pêches, Gerry Byrne, avait annoncé plus tôt ce jour-là que la province avait suspendu 10 licences de la compagnie.

Avec les informations de Marie Isabelle Rochon et Terry Roberts

Terre-Neuve-et-Labrador

Industrie des pêches