•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le service de traversier entre Prince Rupert et l'Alaska de retour pour deux jours

Vue aérienne du port de Prince Rupert.

Le service de traversier est suspendu depuis le 1er octobre.

Photo : Autorité portuaire de Prince Rupert

Radio-Canada

Le traversier entre Prince Rupert, en Colombie-Britannique, et l'Alaska reprendra du service, mais pendant deux jours seulement, indique l'Alaska Marine Highway System. Les passagers pourront monter à bord du traversier pour se rendre dans l’État américain le 29 octobre et le 25 novembre.

Le traversier américain a suspendu son service vers la Colombie-Britannique, le 1er octobre dernier, les deux pays n’étant pas parvenus à conclure un accord prévoyant que le Canada assure la protection des agents américains des douanes (U.S. Customs and Border Protection) au terminal de Prince Rupert, moyennant un coût annuel d'environ 188 000 $.

Les agents douaniers américains ne peuvent pas porter d'armes dans un pays étranger. Des agents de police canadiens sont donc nécessaires pour assurer leur sécurité au point de contrôle de Prince Rupert.

Ce n'est pas une question de budget, mais de personnel, a indiqué Meadow Bailey du département des transports de l'Alaska. La Gendarmerie royale du Canada n'a pas le personnel nécessaire pour prendre en main cette tâche, selon elle.

Environ 7000 passagers et 4500 véhicules empruntent le traversier entre la Colombie-Britannique et l'Alaska chaque année.

Colombie-Britannique et Yukon

Transports