•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ordonnances d'opioïdes reculent dans quatre provinces

Des comprimés de médicaments.

Le pourcentage de la population à qui l'on a prescrit des opioïdes était similaire en Ontario, au Manitoba et en Colombie-Britannique, mais toujours plus bas en Saskatchewan.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le nombre de personnes ayant reçu une ordonnance d'opioïdes a baissé de 8 % de 2013 à 2018 dans trois des quatre provinces couvertes par de nouvelles données publiées jeudi par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

Le nouveau rapport concerne uniquement l'Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique. L'amélioration de 8 % a été mesurée en Ontario, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

Le nombre de personnes qui ont commencé un traitement aux opioïdes a chuté de près de 10 %. Les résultats pour ces trois provinces indiquent qu'en 2018 le nombre de personnes ayant reçu une ordonnance d'opioïdes a baissé d'environ 220 000, et le nombre de celles qui ont commencé un traitement, d'environ 175 000.

Si on examine les données disponibles de l'Ontario, du Manitoba, de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique de l'an dernier, environ une personne sur huit a reçu une ordonnance d'opioïdes et environ une personne sur 12 a commencé un traitement par opioïdes.

Le nombre de personnes suivant un traitement par opioïdes de longue durée a diminué, tout comme les doses prescrites pour ces traitements.

Le présent rapport a révélé que, de 2013 à 2018, le nombre de personnes ayant commencé à prendre des opioïdes sur ordonnance a diminué et que les personnes qui ont commencé à en prendre l'ont fait à dose réduite et pendant moins longtemps, peut-on lire dans le document. De plus, le nombre de personnes recevant un traitement par opioïdes de longue durée a diminué, et le nombre de personnes recevant un traitement de longue durée qui sont passées aux analgésiques d'ordonnance non opioïdes pour gérer leur douleur ou qui ont arrêté de prendre des opioïdes d'ordonnance a augmenté.

L'Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique représentent environ 60 % de la population canadienne. Le Manitoba a été exclu des calculs pour les années antérieures à 2016, les données pour ces années n'étant pas disponibles.

Avec les informations de La Presse canadienne

Drogues et stupéfiants

Santé