•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conseillers demandent aux avocats de Chandler de lever leur secret professionnel

Des hommes et des femmes assis dans la salle du conseil de Chandler.

Les membres du conseil municipal de Chandler ont tenu une séance spéciale mercredi après-midi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des conseillers municipaux de la Ville de Chandler réclament toujours la démission de la mairesse, Louisette Langlois. Ils ont porté plainte à la Commission municipale du Québec et demandent aux avocats de la Ville de lever leur secret professionnel, afin de faire la lumière sur de présumées fautes d’éthique.

La semaine dernière, une motion de blâme avait été adoptée par la majorité du conseil municipal, pour demander à Louisette Langlois de démissionner. Certains conseillers reprochent à la mairesse d’avoir manqué au code d’éthique de la Ville, notamment en divulguant des informations confidentielles à des citoyens.

Ces conseillers souhaitent maintenant que la Commission municipale du Québec enquête sur cette affaire.

Des gens debout dans la salle du conseil.

Plusieurs citoyens ont assisté à la séance spéciale du conseil municipal de Chandler mercredi.

Photo : Radio-Canada

Lors d’une séance spéciale du conseil, mercredi, ils ont aussi demandé aux avocats de la Ville de faciliter ces démarches en levant leur secret professionnel. Quatre des six conseillers présents ont voté en faveur de cette résolution. La mairesse et le conseiller Denis Pelchat s’y sont opposés, et le sixième conseiller, Richard Duguay, était absent.

De son côté, Louisette Langlois dit être surprise par la situation. 

Portrait d'une femme.

La mairesse de Chandler, Louisette Langlois, dénonce les démarches entreprises par certains conseillers municipaux.

Photo : Radio-Canada

J’ai appris dans les médias que je harcelais des gens, dit-elle. Ici, il y a des membres du conseil qui me disaient que je harcelais. Mais est-ce que je peux avoir des nouvelles de qui je harcèle et pourquoi? Pour moi, c’est du flou total.

La mairesse dit ignorer les faits qui lui sont reprochés. Si on le lève [le secret professionnel des avocats] pour tout le monde, il faut qu’on le lève pour moi aussi, affirme-t-elle.

La mairesse de Chandler a déjà été suspendue deux fois par la Commission municipale du Québec, en 2016.

Avec les informations de Bruno Lelièvre

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique municipale