•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vaccin contre la grippe offert dans les pharmacies plus tard cette année

Un vaccin.

Les Ontariens peuvent habituellement se faire vacciner contre la grippe dans les pharmacies dès la mi-octobre.

Photo : iStock

Radio-Canada

Il n'est toujours pas possible pour les Ontariens de se faire vacciner contre la grippe à la pharmacie à cause de retards dans la confection des vaccins.

Au cours des dernières années, le vaccin contre l'influenza était disponible gratuitement dès la mi-octobre dans les pharmacies de la province.

Toutefois, cette année, il n'y sera offert qu'à partir des « prochaines semaines », indique le ministère de la Santé.

Le Ministère explique que ce retard est lié à la sélection plus tardive par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) des souches contenues dans le vaccin, en plus de « problèmes de production chez certains fournisseurs ».

En mars, on ne savait pas quelles souches on allait mettre dans le vaccin pour la prochaine saison grippale, explique l'infectiologue Neil Rau, du Service de santé de Halton, en entrevue à l'émission Y a pas deux matins pareils. Malheureusement, ça prend six mois entre cette décision et la fin de la fabrication des vaccins.

Il ne s'agit pas d'une pénurie complète. L’Agence de la santé publique du Canada affirme que plus de la moitié de la commande totale de vaccins contre la grippe au pays est actuellement disponible.

L'Agence espère que 90 % des stocks soient disponibles à la fin du mois d'octobre.

Conseil pour les aînés et les enfants

Selon le Dr Rau, les personnes à risque, comme les aînés, les malades et les enfants de moins de deux ans, ne devraient pas sentir les effets des retards, puisqu'il est possible de se procurer le vaccin ailleurs, comme dans les hôpitaux et les cliniques de vaccination de la santé publique.

Le ministère de la Santé de l'Ontario confirme que des doses ont commencé à être distribuées à la fin septembre pour les personnes plus vulnérables.

Si les gens à risque se font vacciner en priorité, probablement que la pénurie n'aura pas beaucoup d'impact sur la trajectoire de l'épidémie, selon l'infectiologue Rau.

Il rappelle que la saison de la grippe débute habituellement au mois de décembre et qu'il reste donc plusieurs semaines pour se faire vacciner.

Il est toutefois important de noter que le vaccin prend généralement deux semaines avant d'être pleinement efficace.

Santé publique

Santé