•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éducation : plusieurs ententes en voie d’être conclues entre l’Est-du-Québec et la France

Panneau de l'entrée principale du Cégep de Rivière-du-Loup

Un représentant du Cégep de Rivière-du-Loup faisait partie de la mission de recrutement qui a eu lieu en France dans les derniers jours.

Photo : Courtoisie:

Radio-Canada

Une demi-douzaine d'ententes sont en voie d'être conclues entre des établissements d'enseignement de l'Est-du-Québec et de la France, à la suite d’une mission menée par une délégation de huit commissions scolaires du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, ainsi que trois cégeps.

Les membres de cette délégation étaient en France dans les derniers jours afin d’y recruter des étudiants.

D’après le directeur général de la Commission scolaire René-Lévesque, Louis Bujold, les ententes qui ressortent de cette mission permettront à de jeunes Français d'obtenir un diplôme de formation professionnelle et un permis de travail au Québec.

Il ajoute que ces partenariats pourront aussi profiter aux jeunes Québécois souhaitant enrichir leur formation. Il y a certains programmes en France qu’on n’offre plus au Québec, explique Louis Bujold.

Ils forment des tailleurs de pierres et d’autres métiers de niche, des métiers très précis pour lesquels on n’a pas vraiment d’expertise au Québec. Des élèves qui auraient un diplôme d'études professionnelles, par exemple, en charpenterie-menuiserie, pourraient être intéressés à aller chercher de la formation plus pointue.

Louis Bujold, directeur général de la Commission scolaire René-Lévesque

Louis Bujold précise que ces ententes avec la France devraient aussi permettre aux écoles de l'Est-du-Québec de maintenir un bassin de clientèle, dans un contexte de baisse démographique.

Le premier groupe d'étudiants devrait être accueilli en 2021.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Éducation