•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cigarette électronique : premier cas probable de maladie en C.-B.

Plan serré d'une bouche d'où s'échappe de la fumée qui entoure une vapoteuse.

La médecin en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, dit s'attendre à voir les cas de maladies liées au vapotage augmenter en Colombie-Britannique.

Photo : getty images/istockphoto / pixinoo

Radio-Canada

Le premier cas probable de maladie liée au vapotage en Colombie-Britannique a été confirmé mercredi par la médecin en chef de la province, Bonnie Henry.

Le jeune patient s'est remis, indique la Dre Henry, mais ce cas montre une fois de plus que le vapotage n’est pas sans risque et que toute une nouvelle génération de jeunes devient dépendante à la nicotine, dit-elle.

De ce fait, tous les médecins de la province sont tenus de signaler les maladies respiratoires et autres complications susceptibles d’être liées au vapotage depuis le 19 septembre.

En général, les maladies respiratoires déclenchent une inflammation des poumons, de la toux, des douleurs à la poitrine, ou encore de l’essoufflement.

La Dre Bonnie Henry précise qu’il n’existe pas de test pour diagnostiquer les maladies liées au vapotage et que les médecins doivent donc procéder par exclusion. Ils sont priés de rapporter les cas de patients dont les radiographies thoraciques indiquent la présence de pus ou de sang persistants dans les tissus, explique-t-elle.

La Dre Henry soutient l'interdiction de certains États américains de commercialiser les cigarettes électroniques aromatisées pour veiller à les tenir éloignées des jeunes et à les rendre moins accessibles aux jeunes.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique