•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les restaurants du centre-ville de Regina subissent les contrecoups de la grève d’Unifor

Plan large de la façade du restaurant The Fat Badger et sa terrasse.

Comme d'autres restaurants du centre-ville de Regina, The Fat Badger est confronté à une baisse de ses activités depuis la grève des employés des sociétés d'État, dont SaskTel.

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Radio-Canada

Des entreprises de restauration du centre-ville de Regina sont confrontées à une baisse de leur clientèle à cause de la grève des employés de sociétés d’État de la province membres du syndicat Unifor.

Les employés du restaurant The Fat Badger, sur la rue Scarth, indiquent que la rue est moins fréquentée depuis le début de la grève.

« Notre personnel a été réduit un petit peu depuis quelques semaines. Avec moins de clients, nous avons moins de plats à préparer », relate Aaron Ens, chef cuisinier au restaurant The Fat Badger.

Plan moyen d'Aaron Ens assis dans son restaurant.

Le chef cuisinier du restaurant The Fat Badger, Aaron Ens, constate un ralentissement des activités depuis la grève d'Unifor.

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Les entreprises de l’aire de restauration du centre commercial Cornwall accusent aussi la même baisse d'activité.

Tous ces restaurants se situent non loin des bureaux de SaskTel, au centre-ville de Regina.

Environ 5000 employés de SaskTel, de SaskPower, de SaskEnergy, de SaskWater et deux filiales de SaskTel ainsi que l’Agence de sécurité de l’eau de la Saskatchewan, membres du syndicat Unifor, sont en grève depuis le 4 octobre.

La gestionnaire du restaurant Taco Time, au centre commercial Cornwall, Maria Lorena Barbosa, indique avoir réduit les heures de travail de ses employés pour s'ajuster à la baisse de clientèle.

« Ce n’est pas seulement les employés de SaskTel qui sont touchés, mais aussi les gens qui travaillent aux environs de SaskTel », constate-t-elle.

Aaron Ens et Maria Lorena Barbosa disent espérer des jours meilleurs avec une résolution du conflit de travail au sein des sociétés de la Couronne.

Saskatchewan

Relations de travail