•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti vert expulse un candidat qui soutient publiquement le NPD

Michael Kalmanovitch en entrevue dans son commerce d'aliments biologiques.

Le candidat mutin accuse le système électoral de ne pas servir les intérêts des Canadiens ni ceux de la planète.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le candidat vert dans Edmonton-Strathcona consultait les sondages d’intention de vote. Devant la faible probabilité de sa propre élection, il a invité les électeurs à appuyer plutôt le Nouveau Parti démocratique. Le jour même, les verts lui ont montré la porte.

Michael Kalmanovitch s’est présenté sous la bannière du Parti vert dans l’espoir de pouvoir s’attaquer concrètement aux changements climatiques. « Mon but est de porter la cause climatique jusqu’à la ligne d’arrivée, a-t-il expliqué en entrevue, mais comme je suis incapable de remporter l’élection, j’ai pris la décision rationnelle et raisonnable de mettre fin à ma campagne. »

Il encourage les électeurs de sa circonscription à soutenir le Nouveau Parti démocratique, dont la plateforme environnementale, soutient-il, est « la meilleure » de tous les partis, après celle des verts, bien sûr.

Le candidat a fait cette annonce publiquement mercredi midi. Dans les heures qui ont suivi, le Parti vert a publié un communiqué indiquant que sa campagne se terminait sur-le-champ et qu’il était même expulsé du parti. Les verts n’ont pas répondu à notre demande d’entrevue.

Le propriétaire d’un magasin d’aliments biologiques et équitables précise que sa prise de position ne vient que de lui, qu’il n’a subi aucune pression extérieure. Il ajoute que le système électoral le déçoit et que, selon lui, « il faut le changer parce qu’il ne sert ni les Canadiens ni la planète ».

Michael Kalmanovitch a présenté des excuses à ses bénévoles et aux électeurs qui lui ont déjà accordé sa confiance pendant le vote par anticipation la fin de semaine dernière.

De son côté, la candidate néo-démocrate dans Edmonton-Strathcona, Heather McPherson, a dit « apprécier » ce soutien inopiné. Elle tente de conserver la seule circonscription néo-démocrate en Alberta, une brèche dans une mer conservatrice, que la députée sortante Linda Duncan a réussi à maintenir depuis 2008.

Avec les informations de Michelle Bellefontaine

Alberta

Élections fédérales