•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau qualifié de « criminel climatique » à son arrivée à Sherbrooke

Des manifestants pour le climat arborant différentes affiches à proximité de l'autobus de campagne de Justin Trudeau.

Une cinquantaine de manifestants attendaient le premier ministre Justin Trudeau devant le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke mercredi soir.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une cinquantaine de militants pour le climat ont attendu Justin Trudeau de pied ferme à Sherbrooke mercredi soir, allant jusqu'à le qualifier de « criminel climatique. »

À moins d'une semaine du scrutin, le premier ministre sortant était de passage à Sherbrooke pour un regroupement partisan au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke.

Les manifestants tenaient à dénoncer le bilan climatique de son gouvernement, arborant notamment des affiches indiquant « Vert la catastrophe » et « On dit la vérité, on sort du pétrole pour vrai! ».

Ces derniers ont été salués brièvement de la main par le premier ministre à son arrivée au musée.

Dans son discours aux militants libéraux, le chef libéral a cependant donné raison en partie aux manifestants qui se trouvaient à l'extérieur.

Justin Trudeau.

Justin Trudeau discourant devant une assemblée partisane à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

On est d’accord, il faut qu’on en fasse plus, mais il n’y a aucun gouvernement qui en a fait autant que nous, a-t-il lancé.

Estrie

Politique fédérale