•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vigilance demandée pour contrôler le problème de rats à Gatineau

Gros plan sur la tête d'un jeune rat.

Gros plan sur la tête d'un jeune rat.

Photo : iStock

Radio-Canada

De plus en plus de résidents de Gatineau et d'Ottawa se plaignent d'un problème de rats. Les employés des deux villes font des efforts pour informer la population sur la façon de prévenir la présence de rats sur leur propriété.

Depuis le début de l'année, la Ville de Gatineau a reçu 167 signalements à ce sujet, un rythme qui pourrait quand même être en deçà de celui de 2018, alors que 224 requêtes avaient été faites au 311 à ce sujet.

La Ville d'Ottawa a reçu 442 plaintes en lien avec la présence de rats au cours des 7 premiers mois de l'année, un problème grandissant au point où le conseil municipal prévoit en discuter ce mois-ci.

Les inondations du printemps dernier pourraient être en partie responsables du mouvement de population de rats observé au cours des derniers mois par un exterminateur de Gatineau qu'a accompagné Radio-Canada.

Les travaux dans les conduits d'aqueduc pourraient également avoir contribué au problème.

La Ville de Gatineau demeure limitée dans les interventions qu'elle peut faire pour contrer la vermine. Elle ne peut intervenir que dans les égouts pour des raisons de sécurité.

« C'est une situation difficile à gérer pour la Ville [...] on ne peut pas intervenir en surface pour toutes sortes de raisons évidentes. Si on met du poison, ça donne accès au poison aux chiens, aux chats et aussi à des enfants », explique Daniel Champagne, conseiller du district du Versant.

La Municipalité demande l'aide des citoyens pour réussir à contrôler la présence de rats sur son territoire, notamment en se débarrassant convenablement de leurs déchets alimentaires.

« Souvent, c'est la nourriture qui est mal entreposée, alors il faut faire attention et être prudent avec ça », ajoute Jocelyn Blondin, conseiller du district Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau.

D'autres facteurs sont à surveiller, notamment les mangeoires d'oiseaux qui attirent rats et écureuils.

Gatineau et Ottawa incitent leurs citoyens à dénoncer la présence de rats au 311 afin de permettre à chacune des villes d'avoir un portrait exact de la situation.

Avec les informations de Claudine Richard

Ottawa-Gatineau

Politique municipale