•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les opérations de déneigement coûteront plus cher à Gatineau

Une déneigeuse tente de se frayer un chemin dans une rue de la ville entre des voitures stationnées

Une déneigeuse dans une rue de Gatineau. (archives)

Photo : Courtoisie / Ville de Gatineau

Radio-Canada

Le recours à des entreprises privées pour les opérations de déneigement coûtera plus cher à la Ville de Gatineau cet hiver.

Le comité exécutif a accordé mercredi matin quatre contrats évalués à plus de 10 millions de dollars à des entreprises chargées de déneiger les secteurs ruraux. C'est une augmentation de près de 48 % par rapport aux derniers contrats d'une durée de trois ans.

Les hivers imprévisibles qui forcent les équipes de déneigement à faire plus de sorties, mais surtout l'augmentation des coûts du sel, expliquent cette augmentation.

Malgré tout, le président du comité exécutif, Cédric Tessier, ne croit pas que la Ville doive abandonner l'utilisation du sel.

On ne peut pas l'utiliser dans toutes les opérations. Quand il fait froid, le sel ne fonctionne pas. Donc, les hivers font en sorte que les méthodes changent, mais en même temps, avec plus de pluie verglaçante, cela fait en sorte qu'au final, il y a plus de sel qui est répandu tout au long de l'hiver, a avancé le conseiller municipal de Hull–Wright.

M. Tessier ajoute qu'il est trop tôt pour savoir si ces contrats à la hausse auront un impact sur le budget global de déneigement qui sera adopté à la fin de l'année.

Nouveaux tarifs pour les télécommunications

Gatineau pourra finalement exiger de nouveaux tarifs aux compagnies de télécommunication qui effectuent des travaux sur des terrains municipaux.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) vient de donner raison à la Ville qui tentait d'obtenir une certaine forme de dédommagement de la part des entreprises de télécommunications qui devaient découper l'asphalte de rues pour l'enfouissement de fils ou de câbles.

Je ne dirais pas que ce sont des revenus si énormes que ça, mais lorsqu'un équipement municipal est abîmé juste parce qu'il y a des travaux [...] à ce moment-là, il y a des frais qui vont être exigés, a commenté M. Tessier.

La Ville a aussi eu gain de cause en ce qui a trait aux dédommagements qu'elle devra verser aux entreprises de télécommunications lors de travaux municipaux. Les frais seront moins élevés si les infrastructures de télécommunications qu'elle doit déplacer sont vieillissantes.

Cette décision pourrait créer un précédent ailleurs au pays.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique municipale